Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Gestion des déchets médicaux et pharmaceutiques produits au niveau des cabinets dentaires privés et publics des provinces de Rabat et Kénitra, Maroc - 16/05/20

Management of medical and pharmaceutical waste produced at private and public dental offices in the provinces of Rabat and Kenitra, Morocco

Doi : 10.1016/j.toxac.2019.12.003 
Abdelkarim Manyani a, , b , Naima Rhalem b, Oum Keltoum Ennibi c, Abdelmajid Soulaymani a, Rachid Hmimou b, Rachida Soulaymani-Bencheikh b, d
a Laboratoire de génétique et biométrie, faculté des sciences, université Ibn Tofail, Kénitra, Maroc 
b Département de toxicovigilance, centre antipoison et de pharmacovigilance, Rabat, Maroc 
c Département de parodontologie, faculté de médecine dentaire, université Mohammed V, Rabat, Maroc 
d Faculté de médecine et de pharmacie, université Mohammed V, Rabat, Maroc 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 9
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’augmentation de la production des déchets médicaux et pharmaceutiques (DMP) constitue un risque majeur pour la santé humaine et pour l’environnement. Ces DMP nécessitent une gestion adéquate. Notre objectif était d’évaluer les pratiques des dentistes en gestion des DMP produits par leurs cabinets. Pour cela, un questionnaire a été établi et une enquête transversale a été menée auprès des dentistes exerçants dans le secteur privé et public, au niveau des provinces de Rabat et Kénitra, Maroc. Au total 50 questionnaires exploitables ont été récupérés. Seuls 52 % des responsables de la gestion des déchets ont suivi une formation sur la gestion des DMP. La quantité moyenne des DMP produits au niveau des cabinets dentaires pendant un mois était de 36kg. En outre 44 % utilisaient des sacs en plastique pour faire le tri des DMP. La valeur médiane d’amalgame dentaire utilisé au niveau du cabinet dentaire par mois était de 41g. Cependant, 68 % des répondants n’avaient pas équipé leur cabinet d’un séparateur d’amalgame. Seuls 7 % des répondants utilisaient des conteneurs spécifiques pour jeter les déchets d’amalgame. Par ailleurs 48 % jetaient les déchets piquants et tranchants dans la poubelle publique, sans séparation adéquate des déchets dentaires. D’autre part, il y a un manque de sociétés spécialisées dans le traitement des DMP. Par conséquent, une formation et une sensibilisation à l’encontre des dentistes et le personnel chargé de la gestion des déchets deviennent une nécessité.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

The increase in the production of medical and pharmaceutical waste (MPW) is a major risk to human health and to the environment. These MPW require proper management. Our objective was to evaluate the practices of dentists in the management of MPW produced by their offices. For that, a questionnaire was established and a cross-sectional survey was conducted among practicing dentists in the private and public sectors, in Rabat and Kenitra, 2 cities in Morocco. A total of 50 useable questionnaires were retrieved. Only 52% of waste managers have received training in MPW management. The average quantity of MPW produced at the dental office was 36kg per month. In addition, 44% of dentists used plastic bags to sort MPW. The median dental amalgam value used at the dental office per month was 41g. However, 68% of respondents are not equipped their offices with an amalgam separator. Only 7% of respondents used specific containers to dispose of amalgam waste. In addition, 48% throw pungent and sharp waste into the public trash, without an adequate separation of dental waste. On the other hand there is a lack of companies specializing in the treatment of medical and pharmaceutical waste. As a result, training and awareness training for dentists and waste management staff is becoming a necessity.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Gestion des déchets de soins de santé, Convention de Minamata, Amalgame dentaire

Keywords : Healthcare waste management, Minamata Convention, Dental amalgam


Plan


© 2020  Société Française de Toxicologie Analytique. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 32 - N° 2

P. 111-119 - juin 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Mise en évidence d’une interaction métabolique entre la rilpivirine et le budésonide en utilisant les microsomes hépatiques humains comme support de démonstration
  • Emilie Feisthauer, Alice Ameline, Laurie Gheddar, Jean-Sébastien Raul, Pascal Kintz
| Article suivant Article suivant
  • Étude de l’impact de la qualité de l’air sur la santé respiratoire des populations à Lomé (Togo)
  • Aboudoulatif Diallo, Akossiwa Hayaka, Komlan Dossou-Yovo, Mindede Assih, Essotolom Badjabaissi, Koffivi Ketoh

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.