Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Death following an intramuscular injection of paliperidone: A case report - 16/05/20

Doi : 10.1016/j.toxac.2019.10.006 
Guillaume Drevin a, , Bruno Ripault b, Jean-Baptiste Ballot-Ragaru b, Estelle Bonnot b, Maeva Palayer a, Alexia Gaconnet b, Marie Deguigne c, Olivier Dubourg b, Stéphane Malbranque b, Nathalie Jousset b, Benedicte Lelievre a
a Service de pharmacologie-toxicologie et pharmacovigilance, CHU d’Angers, 49933 Angers, France 
b Institut de médecine légale, CHU d’Angers, 49933 Angers, France 
c Centre antipoison toxicovigilance Grand Ouest, CHU d’Angers, 49933 Angers, France 

Corresponding author. Service de pharmacologie-toxicologie et pharmacovigilance, CHU d’Angers, 4, rue Larrey, 49933 Angers, France.Service de pharmacologie-toxicologie et pharmacovigilance, CHU d’Angers4, rue LarreyAngers49933France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Summary

Paliperidone (9-hydroxyrisperidone), the primary active metabolite of risperidone, is a benzisoxazole derivative of the second-generation antipsychotics. Paliperidone palmitate or PP (the palmitate ester of paliperidone) is available as a once-daily oral tablet, a once-monthly injection or PP1M, and a 3-monthly injection or PP3M (marketed under the name of Trevicta® in the European Union). Despite the recent availability of PP3M, several cases of intoxication have been reported worldwide, including lethal cases. However, in Europe, no case of fatal poising has been reported to date. A 33-year-old man was found dead in his room at his parents’ home. His only medical background was a history of schizophrenia. The external examination was without any particularity except a runny nose of brownish liquid with an alcoholic smell. Given the context and the lack of evidence of a third party intervention, an autopsy was not considered necessary. Toxicological analysis of right femoral blood highlighted the presence of paliperidone (240μg/L) only. The risk associated with the use of PP3M formulation is still imperfectly evaluated and several cases of intoxication have been reported worldwide, including fatal cases. In this case, paliperidone poisoning appears to be the highly likely cause of death. In fact, the blood concentration of paliperidone is high, twice the toxicity threshold used in therapeutic monitoring, and no other substances have been identified. This case highlights: the necessity to always evaluate the benefit-risk balance when prescribing this sustained-release form of paliperidone and the difficulties in interpreting paliperidone concentration in forensic cases.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Paliperidone, Paliperidone palmitate 3-monthly injection, Fatalities


Plan


© 2019  Société Française de Toxicologie Analytique. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 32 - N° 2

P. 132-136 - juin 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Décès accidentel suite à une injection de B2 Ultra
  • Jérémy Lelong, Bertrand Brunet, Laetitia Afonso, Mélanie Voyer, Camille Richeval, Luc Humbert, Ysé Sauvageon, Alexia Delbreil, Patrick Mura
| Article suivant Article suivant
  • Confusion alimentaire datura/épinard, à propos d’une intoxication familiale et revue de la littérature
  • Valérie Duhau, Jean-Claude Alvarez, Jérôme Langrand, Dominique Vodovar, Loïc De Pontual, Islam Amine Larabi, Laurène Dufayet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.