Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prise en charge des tumeurs primitives et métastatiques du péritoine en période de pandémie CoViD-19. Pistes de réflexion et de priorisation du groupe RENAPE et BIG-RENAPE - 20/05/20

Treatment of primary and metastatic peritoneal tumors in the Covid-19 pandemic. Proposals for prioritization from the RENAPE and BIG-RENAPE groups

Doi : 10.1016/j.jchirv.2020.04.011 
O. Glehen a, b, , V. Kepenekian a, b, O. Bouché c, L. Gladieff d, C. Honore e

RENAPE-BIG-RENAPE

J. Abba f, K. Abboud g, C. Arvieux f, N. Bakrin i, J.-B. Delhorme h, P. Dartigues j, S. Durand-Fontanier k, C. Eveno l, J. Fontaine m, M. Gelli n, D. Goere o, F. Guyon p, J. Lefevre q, R. Lo Dico o, F. Marchal r, C. Nadeau s, B. Paquette aa, D. Pezet t, M. Pocard u, P. Rousset v, O. Sgarbura w, A. Taibi k, J.-J. Tuech x, B. You y, L. Villeneuve z
f Service de chirurgie digestive et de l’urgence, CHU Grenoble Alpes, Grenoble, France 
g Service de chirurgie générale et thoracique, CHU Saint-Etienne, Saint-Etienne, France 
h Service de chirurgie générale et digestive, hôpital de Haute-Pierre, Strasbourg, France 
i Service de chirurgie digestive et endocrinienne, Hôpital Lyon Sud, Hospices Civils de Lyon, Lyon, France 
j Département d’anatomie pathologique, institut Gustave-Roussy, Villejuif, France 
k Service de chirurgie digestive, générale et endocrinienne, hôpital Dupuytren, Limoges, France 
l Service de chirurgie générale et digestive, hôpital Claude-Huriez, Lille, France 
m Service d’Anatomie Pathologique, hôpital Lyon Sud, Hospices Civils de Lyon, Lyon, France 
n Département de chirurgie, Institut Gustave Roussy, Villejuif, France 
o Service de chirurgie viscérale, cancérologique et endocrinienne, Hôpital Saint-Louis, Paris, France 
p Département de chirurgie oncologique, institut Bergonié, Bordeaux, France 
q Service de chirurgie digestive, hôpital Saint-Antoine, Paris, France 
r Département de chirurgie, institut de cancérologie de Lorraine–Alexis-Vautrin, Vandœuvre-lès-Nancy, France 
s Service de gynécologie, hôpital de la Miletrie, Poitiers, France 
t Service de chirurgie digestive et hépatobiliaire, hôpital Estaing, Clermont-Ferrand, France 
u Service de chirurgie viscérale, cancérologique et endocrinienne, hôpital Lariboisière, Paris, France 
v Service d’imagerie, hôpital Lyon Sud, hospices civils de Lyon, Lyon, France 
w Département de chirurgie, institut du cancer de Montpellier, Montpellier, France 
x Service de chirurgie digestive, hôpital Charles-Nicolle, Rouen, France 
y Service d’oncologie médicale, hôpital Lyon Sud, hospices civils de Lyon, Lyon, France 
z Service de recherche clinique et épidémiologique, pôle de santé publique, hospices civils de Lyon, Lyon, France 
aa Service de chirurgie digestive, hôpital Jean-Minjoz, Besançon, France 

a Service de chirurgie digestive et endocrinienne, hôpital Lyon Sud - Hospices Civils de Lyon, 165, chemin du Grand Revoyet, 69495 Pierre-Bénite, France 
b EA 3738, Université Lyon 1, Lyon, France 
c Service d’hépato-gastro-entérologie et cancérologie digestive, hôpital Robert-Debré, Reims, France 
d Département d’oncologie médicale, institut universitaire du cancer de Toulouse, Toulouse, France 
e Département de chirurgie, institut Gustave-Roussy, Villejuif, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Wednesday 20 May 2020
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

La pandémie de COVID-19 modifie profondément l’organisation et l’accès aux soins, en particulier pour les pathologies néoplasiques péritonéales, dont la prise en charge curative mobilise des moyens importants en personnel, bloc opératoire et réanimation. Les groupes BIG-RENAPE et RENAPE proposent des pistes de réflexion et de priorisation pour leur prise en charge. Un renforcement des critères habituels de sélection est nécessaire pour une prise en charge à visée curative : patients jeunes, avec peu de co-morbidités et une extension péritonéale limitée. Il est souhaitable de prioriser les pathologies pour lesquelles la chirurgie de cytoréduction associée ou non à une chimiohyperthermie intrapéritonéale (CHIP) est le traitement de référence et celles pour lesquelles la chimiothérapie systémique ne peut être une alternative temporaire ou prolongée : pseudomyxomes péritonéaux ; mésothéliomes péritonéaux malins résécables ; métastases péritonéales d’origine colorectale si résécables, non répondeuses à la chimiothérapie systémique et/ou après 12 cures, carcinoses ovariennes en 1re intention si résécables et limitées ou en situation intervallaire après un maximum de 6 cycles de chimiothérapie systémique. L’adjonction d’une CHIP devra être discutée au cas par cas, en centre expert. La priorisation des indications devra prendre en considération les conditions locales et la phase de la période épidémique pour permettre une prise en charge péri-opératoire optimale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

The Covid-19 pandemic is profoundly changing the organization of healthcare access. This is particularly so for peritoneal neoplastic diseases, for which curative treatment mobilizes substantial personnel, operating room and intensive care resources. The BIG-RENAPE and RENAPE groups have made tentative proposals for prioritizing care provision. A tightening of the usual selection criteria is needed for curative care: young patients with few or no comorbidities and limited peritoneal extension. It is desirable to prioritize disease conditions for which cytoreduction surgery with or without associated hyperthermic intraoperative peritoneal chemotherapy (HIPEC) is the gold-standard treatment, and for which systemic chemotherapy cannot be a temporary or long-term alternative: pseudomyxoma peritonei, resectable malignant peritoneal mesotheliomas, peritoneal metastases of colorectal origin if they are resectable and unresponsive to systemic chemotherapy after up to 12 courses, first-line ovarian carcinomatosis if resectable or in interval surgery after at most six courses of systemic chemotherapy. Addition of HIPEC must be discussed case by case in an expert center. The prioritization of indications must consider local conditions and the phase of the epidemic to allow optimal peri-operative care.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Coronavirus, CoViD-19, Tumeurs primitives du péritoine, Métastases péritonéales

Keywords : Coronavirus, Covid-19, Primary peritoneal tumor, Peritoneal metastases


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais celle de l’article original paru dans Journal of Visceral Surgery, en utilisant le DOI ci-dessus.


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.