Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Analyse des pratiques et des connaissances des médecins généralistes libéraux d’Île-de-France concernant la douleur induite par les soins - 20/05/20

Analyse des pratiques et des connaissances des médecins généralistes libéraux

Doi : 10.1016/j.douler.2020.04.007 
Sophie Tendayoudabany a, , Gabriel Abitbol b
a Unité de soins palliatifs/douleur, centre hospitalier Victor-Dupouy, 69, rue du Lieutenant-Colonel-Prudhon, 95100 Argenteuil, France 
b Service de gérontologie, hôpital Broca, 24, rue Pascal, 75013 Paris, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mercredi 20 mai 2020

Résumé

Les gestes médicaux peuvent entraîner des douleurs. Des avancées ont été faites en médecine hospitalière pour mieux prendre en charge la douleur induite par les soins (DIS), mais très peu en médecine libérale.

Matériels et méthodes

Nous avons réalisé une étude descriptive et déclarative, par un questionnaire en trois parties auprès des médecins généralistes libéraux (MGL) d’Île-de-France, pour évaluer leurs caractéristiques, leurs pratiques et leurs connaissances sur la DIS sous forme d’un quiz.

Résultats

Parmi les 110 MGL inclus, 91,51 % avaient une patientèle nécessitant des soins pouvant être douloureux. La DIS était évaluée le plus fréquemment par l’échelle verbale simple et l’échelle numérique. La DIS était traitée de façon peu systématique. Nous avons relevé des maladresses à la prescription médicale des antalgiques. Enfin, la moyenne obtenue par les MGL au quiz était de 5,66, et après pondération des questions, la moyenne était de 8,77/20. Les erreurs concernaient principalement les durées et les délais d’action des antalgiques. Les notes obtenues au quiz concordaient avec l’autoévaluation que le MGL faisait de sa pratique concernant la DIS : ceux ayant obtenus de bonnes notes au quiz avaient donnés une meilleure auto-estimation de leur pratique, et inversement.

Conclusion

Des lacunes persistent sur le sujet, notamment dans la prescription médicaleet les connaissances théoriques. Tout incite à renforcer la formation sur la DIS, et en particulier sur son caractère subjectif et ses préjugés, avec des outils et des procédures codifiés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

It is well recognized that medical acts can provoke pain. Progress has been made in hospital medicine to better manage care-related pain (CRP), but few in liberal medicine.

Materials and methods

We conducted an descriptive and declarative study by sending a three-part questionnaire to the general practitioners (GP) of Île-de-France to review the characteristics of the GP, to analyse their practice and their knowledge of CRP in the form of a quiz.

Results

One hundred and ten GP were included; 91.51% of them had patients who required cares that could be painful. First, we noted that CRP assessed most frequently with a verbal rating scale and numeric rating scale, then CRP was not always treated. Secondly, we noted some errors in the medical prescriptions of the analgesics. Thirdly, the GP average score for the quiz was 5.66, and after weighting the questions, it was 8.77/20. The errors mainly concerned the duration and delay of action of the analgesics. The quiz's scores were consistent with the self-assessment about CRP treatment provided by the GP: the GP who had good grades in the quiz gave a better self-assessment of their practice, and conversely.

Conclusion

There are shortcomings on the subject of CRP, particularly in the prescription of analgesics, as well as the lack of theoretical knowledge. There is strong incentive to strengthen the training on CRP, and in particular on its subjective nature and prejudices, with codified tools and procedures.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Questionnaire, Médecin généraliste libéral, Douleur induite par les soins, Antalgiques, Échelle d’Évaluation de la Douleur, Légitimité

Keywords : Questionnaire, General practitioners, Care-related pain, Analgesics, Pain Evaluation Scale, Legitimacy


Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.