Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Cyberviolence et cyberharcèlement. Une violence fantasmatique pour l’agresseur, une violence traumatique pour la victime - 27/05/20

Cyberviolence and cyberbullying. Fantasmatic violence for the abuser, traumatic violence for the victim

Doi : 10.1016/j.neurenf.2020.03.006 
F. Tordo
 CRPMS, université de Paris, 2, avenue Caroline, 92210 Saint-Cloud, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Après en avoir rappelé l’impact traumatique sur la victime, l’auteur décrit les différentes formes de la cyberviolence, ainsi que les trois mécanismes qui la sous-tendent : 1. L’extimité qui permet à l’adolescent de partager sur Internet des parties de lui-même, qui concerne aussi bien des fragments à valence positive qu’à valence négative ; 2. L’effet de désinhibition numérique qui implique que les internautes disent des choses dans le cyber-espace qu’ils ne diraient pas dans le monde physique ; 3. Enfin, la cyberviolence comme l’expression d’une violence fantasmatique, qui permet à l’internaute de vivre sur les réseaux sociaux une intimité paradoxale (en dehors du corps et au dedans du Moi). Autrement dit, à l’ère des mondes numériques, on peut tout à la fois être à l’extérieur de son corps tout en restant (en son imaginaire) à l’intérieur de son propre Moi, ce qui constitue un bouleversement majeur dans l’expression du Moi. Au regard de cette transformation, que l’auteur nomme Moi-cyborg (Tordo, 2019), se trouve envisagé dans une nouvelle perspective la cyberviolence, et son pendant le cyberharcèlement. Deux vignettes cliniques viennent illustrer ces phénomènes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

In France, we estimate that 6% of Internet users have been victims of cyberbullying and 42% of cyberviolence. After recalling the traumatic implications of this kind of violence, the author describes the different forms of cyberbullying (flaming, harassment, denigration, masquerade, happy slapping, outing and exclusion), as well as the three mechanisms that underlie it: 1. The extimacy that allows adolescents to share parts of themselves online, which can equally have positive and negative valence; 2. The online disinhibition effect, which implies that Internet users say things in cyberspace that they would not say in the physical world; 3. Finally, cyberviolence as the expression of a fantasmatic violence, which allows the surfer/user to live out a paradoxical form of intimacy on social networks: outside his physical self and whilst simultaneously being inside his own sense of self. In other words, in a digital era, one can at the same time be outside one's body while remaining (in one's imagination) within one's own self, which constitutes a major upheaval in the expression of one's self, which happens as a cyborg-Ego (“Moi-cyborg”) (Tordo, 2019). This would explain in particular two sets of data found in scientific literature concerning the cyber-stalker: on the one hand, that one does not find a psychological profile of the stalker but rather a profile of situation which would foster the harassment; on the other hand, that the observation of the mental health of the stalker does not differ from that of the uninvolved pupil, all other things being equal. In view of this evolution of the ego, the author proposes that to consider a new perspective on cyberviolence, and correspondingly on cyberbullying. However, as the author argues, this process of extension of the ego cannot be exclusively attached to social networks but to all forms of technological relations. In other words, this violence has less to do with social networks than with the basic psychological relationship of the individual with all technologies. However, social networks would make visible what other technologies cannot: the fantasmatic violence as it exists inside the ego of each individual (to the exclusion of any pathology), this one being able to possibly more concerned with cyberviolence. Two clinical vignettes will illustrate these phenomena.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cyberviolence, Cyberharcèlement, Cyberpsychologie, Numérique, Extimité, Désinhibition, Violence fantasmatique, Moi-cyborg, Adolescent

Keywords : Cyberviolence, Cyberbullying, Cyberpsychology, Digital, Fantasmatic violence, Extimacy, Disinhibition, Cyborg-Ego (« Moi-cyborg »), Teenager


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 68 - N° 4

P. 185-189 - juin 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’expérience d’une équipe de liaison en addictologie pour adolescents en établissement soin/étude
  • A. Har, A. Escaut, O. Phan
| Article suivant Article suivant
  • Les 0-6 ans et les écrans digitaux nomades. Évaluation de l’exposition et de ses effets à travers la littérature internationale
  • M.-N. Clément

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.