Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Buprénorphine d’action prolongée : quelles perspectives pour la pratique clinique ? - 08/06/20

Prolonged-release buprenorphine formulations: Perspectives for clinical practice

Doi : 10.1016/j.therap.2020.05.008 
Mathieu Chappuy a, , b, c , Benoit Trojak d, e, Philippe Nubukpo f, g, Jérôme Bachellier h, Patrick Bendimerad i, j, Georges Brousse k, l, Benjamin Rolland a, b, m
a Service universitaire d’addictologie de Lyon (SUAL), centre hospitalier Le Vinatier, 95, boulevard Pinel, 69678 Bron, France 
b Service d’addictologie, groupement hospitalier centre, hospices civils de Lyon, 69003 Lyon, France 
c Centre de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie, groupement hospitalier nord, hospices civils de Lyon, 69004 Lyon, France 
d Service hospitalo-universitaire d’addictologie, CHU de Dijon, 21079 Dijon, France 
e Inserm U1093 cognition, action et plasticité sensorimotrice, UFR staps, université de Bourgogne Franche Comté, 21078 Dijon, France 
f Service universitaire d’addictologie, centre hospitalier Esquirol, 87000 Limoges, France 
g Inserm UMR 1094 neuroépidémiologie tropicale, université de Limoges, 87000 Limoges, France 
h Service universitaire d’addictologie de Tours, CHU Bretonneau, 37000 Tours, France 
i Service d’addictologie, groupe hospitalier de La Rochelle-Ré-Aunis, 17000 La Rochelle, France 
j Service de psychiatrie, groupe hospitalier de La Rochelle-Ré-Aunis, 17000 La Rochelle, France 
k Service de psychiatrie B et d’addictologie, CHU de Clermont-Ferrand, 63000 Clermont-Ferrand, France 
l Équipe d’accueil 7280, unité de formation et de recherche de médecine, université Clermont Auvergne, Clermont-Ferrand, France 
m Inserm, Inserm U1028, CNRS UMR 5292, CRNL, UCBL1, université de Lyon, 69500 Bron, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Monday 08 June 2020

Résumé

La buprénorphine et la méthadone sont les deux traitements agonistes opioïdes indiqués dans le trouble de l’usage des opiacés et opioïdes. La buprénorphine est un agoniste partiel des récepteurs opioïdes mu, jusqu’à présent disponible exclusivement en administration sublinguale. En pratique, la buprénorphine est plus sûre que la méthadone, car elle induit un faible risque de surdosage. Cependant, la buprénorphine expose également à des risques (par exemple : syndromes de sevrage ou mésusages) et à des contraintes (prise quotidienne, souvent longue dissolution sublinguale). Trois nouvelles formulations galéniques de buprénorphine d’action prolongée (BAP) sont en cours de commercialisation et devraient permettre d’améliorer le confort et la sécurité des patients. Cette revue narrative vise à décrire les principales caractéristiques techniques et les données d’efficacité/sécurité de ces BAP. Elle reprend les attentes et préoccupations des patients et professionnels à partir des données de la littérature scientifique et textes réglementaires. Les BAP existent sous formes d’un implant, et de deux dépôts matriciels sous-cutanés. Sixmo® est un implant semestriel qui doit être placé et retiré chirurgicalement. Il est approuvé pour les sujets précédemment traités avec maximum 8mg de buprénorphine, et son utilisation est limitée à un an. Sublocade® est une formulation de dépôt mensuel indiquée pour remplacer la buprénorphine sublinguale avec un schéma posologique unique. Buvidal® est une formulation de dépôt hebdomadaire ou mensuel avec de multiples dosages, qui peut être utilisée en initiation ou en substitution des formulations sublinguales. Alors que les usagers d’opioïdes rapportent certaines inquiétudes quant au risque d’utilisation coercitive de ces formes, les usagers comme les professionnels estiment que ces nouvelles spécialités pourraient être particulièrement appréciées chez les patients stabilisés, gênés par la prise quotidienne des traitements ou dans des situations spécifiques à risque d’abandon du traitement (par exemple, après la sortie de l’hôpital ou de prison).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Buprenorphine and methadone are the two main opioids agonist treatments approved for opioid use disorder. Buprenorphine is a partial agonist of the mu-opioid receptors, which has been merely available through sublingual form until now. In practice, the use of buprenorphine is smoother than that of methadone, and it induces reduced risks of overdose. However, sublingual buprenorphine also exposes to risks (e.g., withdrawal, misuse) and constraints (e.g., daily intake). Three new galenic formulations of prolonged-release buprenorphine (PRB) are being commercialized and should allow some improvements in patients’ comfort and safety. This narrative review aims to describe the main technical features and efficacy and safety data of these PRBs, as well as patients’ and professionals’ expectancies and concerns, using data of the scientific literature and the regulatory texts. PRBs consist of one subcutaneous implant and two subcutaneous injection depots. Sixmo®/Probuphine® is a six-month-long implant which needs to be surgically placed and removed and is approved for subjects previously treated with a maximum daily dose of 8mg of sublingual buprenorphine, and can be used only for two successive periods of six months before the subject needs to be switched back to sublingual form. Sublocade® is a one-month-long depot formulation that is indicated in switch from sublingual buprenorphine, and which proposes only two dose schemes, i.e., 100 and 300mg monthly. Buvidal®/Brixadi® is a one-week- or one-month-long depot formulation with multiple dosages, which can be used in initiation or in switched from sublingual formulations. While opioid users report some concerns with a risk of coercive use of long-acting forms of buprenorphine, both users and professionals deem that these new specialties could be particularly appreciated in stabilized patients bothered with the daily intake of the treatments, or specific situations at risk of treatment dropout (e.g., following hospital discharge or prison release).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Buprénorphine, Action prolongée, Dépendance aux opioïdes, Opiacés, Substitution

Keywords : Buprenorphine, Prolonged-release, Opioid dependence, Opiates, Substitution


Plan


© 2020  Société française de pharmacologie et de thérapeutique. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.