Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

« À la recherche du sujet perdu » - 08/06/20

In search of the lost subject

Doi : 10.1016/j.inan.2020.04.005 
V. Di Rocco , R. Minjard
 Université Lumière Lyon 2, 54, rue Waldeck-Rousseau, 69006 Lyon, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Monday 08 June 2020

Résumé

L’approche psychopathologique et clinique des processus psychiques en jeu dans la phase d’éveil de coma permet une exploration singulière des processus de subjectivation. Cette approche relativement récente est liée à la présence de psychologues cliniciens dans les services de réanimation. Cependant, cette « clinique » de l’éveil plonge ses racines dans les pratiques psychiatriques du début du 20e siècle avec la pratique des « comas thérapeutiques » tels que les comas dits « insuliniques » où le moment de l’éveil était pensé comme un « événement thérapeutique » permettant un réaménagement psychique. Nous proposons de penser ces processus psychiques engagés dans l’éveil de coma comme mobilisant le registre de la symbolisation primaire articulant éprouvés et échanges intersubjectifs au sein d’une relation comportant une part de dépendance aux réactions de l’environnement. D’une part, l’étude des propos des patients lors de l’éveil de coma nous permet de définir plusieurs fonctions aux productions dites « délirantes » : une fonction protectrice, une fonction transitionnelle, une fonction organisatrice, une fonction d’appropriation/évacuation. D’autre part, l’incapacité à éprouver une sensation tolérable de douleur permet un premier ré-ancrage dans le corps. Alors que l’impossibilité de ressentir la douleur suscite l’investissement de productions hallucinatoires. Cette étude se conclut sur la nécessité de recourir à une écoute clinique des propos prononcés lors de phases d’éveil de coma.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

The psychopathological and clinical approach to the psychic processes at play in the coma-awakening phase allows for a singular exploration of the processes of subjectivation. This relatively recent approach is linked to the presence of clinical psychologists in resuscitation services. However, this clinical practice of awakening has its roots in the psychiatric practices of the beginning of the 20th century, which made use of “therapeutic comas” such as the so-called “insulinic comas” where the moment of awakening was thought of as a “therapeutic event” allowing a psychic reorganization. We suggest thinking of the psychic processes engaged in waking up from coma as mobilizing the register of primary symbolization articulating experienced and intersubjective exchanges within a relationship that includes an element of dependence on the reactions of the environment. On the one hand, the study of what patients say when waking up from a coma allows us to define several functions with so-called “delirious” productions: a protective function, a transitional function, an organizing function, a function of appropriation/evacuation. On the other hand, the inability to experience a tolerable sensation of pain allows a first re-anchoring in the body; whereas the impossibility of feeling pain leads to the investment of hallucinatory productions. This study concludes with the need to listen clinically to what is being said during coma awakening phases.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Éveil de coma, Délire, Hallucination, Symbolisation primaire

Keywords : Coma awakening, Delirium, Hallucination, Primary symbolization


Plan


© 2020  Association In Analysis. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.