Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Teleconsultation in primary ophthalmic emergencies during the COVID-19 lockdown in Paris: Experience with 500 patients in March and April 2020 - 19/06/20

Téléconsultation pour l’accès aux urgences ophtalmologiques durant le confinement à Paris : retour d’expérience sur 500 patients en mars et avril 2020

Doi : 10.1016/j.jfo.2020.05.005 
H. Bourdon a, b, , R. Jaillant c, A. Ballino a, P. El Kaim b, L. Debillon b, S. Bodin b, L. N’Kosi c
a Department of Ophthalmology III, CHNO des Quinze-Vingts, IHU FOReSIGHT, 28, rue de Charenton, 75012 Paris, France 
b OphtalmoPôle Cochin, 8, rue Méchain, 75014 Paris, France 
c Centre Ophtalmologique Paris 17 – SOS Œil, 33-35, rue de Chazelles, 75017 Paris, France 

Corresponding author. Department of Ophthalmology III CHNO, OphtalmoPôle Cochin, 8, rue Méchain, 75014 Paris, France.Department of Ophthalmology III CHNO, OphtalmoPôle Cochin8, rue MéchainParis75014France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Friday 19 June 2020
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Summary

This prospective observational cohort study is based on the first 500 patients who requested emergency teleconsultation during the initial days of the COVID-19 lockdown in Paris, France between 20 March and 10 April 2020. It is the first study to assess the utility of emergency teleophthalmology with a simple smartphone application or web browser and a webcam to manage emergency eye care in a population with sudden restricted access to ophthalmologists. In this study, every patient who asked for an ophthalmic emergency consultation in a single specialized center in Paris (‘SOS Œil’) first had to undergo a teleconsultation appointment to evaluate the indication for a physical consultation to preserve lockdown. Under medical advice only, a physical appointment was given within a day (if necessary). The aim of the study was to describe the population and diagnoses and evaluate the main judgment criteria, defined as the ‘ability of teleconsultation to properly indicate a physical consultation for fair diagnosis and treatment in eye emergencies’. This organization has permitted physicians and patients to preserve social distancing while avoiding 3 or 4 physical consultations per person. Notably, 27% of teleconsultations were followed by a physical appointment. There was a mean 4.12-day delay between symptom apparition and consultation, and less than 1 day for traumas, superficial corneal foreign body and neuro-ophthalmological emergencies. There was a 96% sensitivity and 95% specificity to properly evaluate the indication of a physical consultation and only 1.0% misdiagnoses that lead to delayed care. Hence, teleconsultation maintained satisfactory healthcare access to patients with severe ophthalmological disorders while preserving social distancing and sanitary precautions. Therefore, teleconsultation may be seriously considered as a way to efficiently regulate ophthalmic emergencies, especially for patients with limited access to a specialist.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Il s’agit d’une étude observationnelle prospective concernant les 500 premiers patients pris en charge pour une téléconsultation d’urgence ophtalmologique lors de la première quinzaine du confinement en France. Il s’agit de la première étude montrant l’utilité de la télé ophtalmologie à l’aide seule d’un smartphone ou d’un navigateur internet équipés d’une webcam pour trier et organiser la prise en charge des urgences ophtalmologiques dans une population soudainement restreinte dans son accès aux soins. Dans cette étude, tout patient réclamant une consultation au centre ophtalmologique (« SOS Œil ») à Paris se voyait proposer un rendez-vous de téléconsultation préalable afin d’évaluer l’indication ou non à une consultation physique et à une rupture du confinement. Sur avis médical, un rendez-vous physique était donné le jour même si nécessaire. L’objectif de l’étude était de décrire la population, les pathologies avec pour critère de jugement principal « la capacité de la téléconsultation à indiquer un rendez-vous physique pour un diagnostic et une prise en charge adéquat ». Cette organisation a permis aux praticiens et aux patients un maintien des mesures de distanciation sociale tout en évitant 3 consultations physiques sur 4. Au total, 27 % des téléconsultations aboutissaient à un rendez-vous physique. Le délai moyen entre l’apparition des symptômes et la téléconsultation était de 4,12jours, mais moins d’1 jour pour les traumatismes, corps étrangers et troubles neuro-ophtalmologiques. La téléconsultation a montré une sensibilité de 96 % et une spécificité de 95 % à poser une indication correcte de consultation physique avec seulement 1 % d’erreurs diagnostiques conduisant à un retard de prise en charge. De fait, la téléconsultation a permis un maintien satisfaisant de l’accès aux soins ophtalmologiques d’urgence tout en préservant les mesures d’hygiène et de distanciation sociale. La téléconsultation peut être considérée comme un moyen efficace pour réguler l’accès aux services d’urgences ophtalmologiques, et ce particulièrement pour les patients ayant un accès aux soins spécialisés limité.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Teleophthalmology, Emergency ophthalmology, COVID-19, Lockdown, Social distancing

Mots clés : Téléophtalmologie, Urgences ophtalmologiques, COVID-19, Confinement, Distanciation sociale


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.