Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Perceptions et pratiques pneumologiques des soins palliatifs chez les patients atteints de bronchopneumopathie chronique obstructive - 19/06/20

Pulmonologist perceptions and practices of palliative care for people with chronic obstructive pulmonary disease

Doi : 10.1016/j.rmr.2020.04.011 
A. David a, , P. Gerardin b, A. Payet a
a Service de pneumologie, groupe hospitalier Sud Réunion, CHU de Réunion, 410, 97, avenue du Président-Mitterand, Saint-Pierre, Réunion 
b Centre d’investigation clinique (Inserm CIC1410), épidémiologie clinique, groupe hospitalier Sud Réunion, CHU de Réunion, Saint-Pierre, Réunion 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 11
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

De nombreuses études sur la communication insuffisante et la qualité de vie altérée des patients atteint de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) amènent à conclure que leur prise en charge palliative reste à améliorer. L’objectif de cette étude était de réaliser un état des lieux des perceptions et des pratiques de soins palliatifs en pneumologie pour les patients atteints de BPCO.

Méthodes

Un questionnaire « Google Form » a été transmis aux pneumologues via l’annuaire de la Société de pneumologie de langue française de 2017.

Résultats

Au total, 294 réponses ont été reçues, 287 ont été analysées ; 81,6 % des pneumologues identifiaient une phase palliative chez le patient BPCO. Lorsqu’elle n’était pas identifiée, la première raison évoquée (68,8 %) était la difficulté à définir le moment à partir duquel débute une prise en charge palliative. Les aspects de la démarche palliative les plus fréquemment problématiques pour les participants étaient : la discussion des conditions de décès et l’impression que le patient BPCO soit peu demandeur d’information. Près d’un tiers des pneumologues recueillaient les souhaits concernant la réanimation et l’intubation orotrachéale pour 61 % à 100 % des patients qu’ils estimaient les plus graves.

Conclusion

L’incertitude du moment auquel débuter des soins palliatifs et la communication sont les principaux obstacles à la démarche palliative chez le patient BPCO. Le développement d’outils standardisés aiderait à lever ces principaux freins.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Numerous studies about poor communication and altered quality of life of patients with chronic obstuctive pulmonary disease (COPD) lead to the conclusion that overall palliative management of COPD remains to be improved. The aim of this study was to describe pulmonologists’ practice of palliative care for COPD patients in order to identify obstacles to it.

Material and method

A survey was sent to all pulmonologists whose email appeared in the 2017 French-language Respiratory Medicine Society's directory.

Results

A total of 294 responses were obtained, among which 287 were analysed. Overall, 81.6% of the pulmonologists said that they identify a distinct palliative phase from “sometimes to often” in the care of COPD patients. When not identified, the most common reason given (68.8%) was the difficulty of defining when to start palliative care. Aspects of the palliative approach, which were considered the most problematic for pulmonologists, were the discussion of end of life care, and the impression that COPD patients have a low demand for information. 31% of pulmonologists reported that they gathered information about patients’ wishes to undergo resuscitation and endotracheal intubation in 61 % to 100% of patients who they judged to have the most severe disease.

Conclusion

Uncertainty as to when to begin a palliative approach for COPD patients and perceptions around communication in chronic diseases appear to be the main obstacles to a palliative approach.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Bronchopneumopathie chronique obstructive, Communication, Directives anticipées, Dyspnée, Soins palliatifs

Keywords : Chronic obstructive pulmonary disease, Palliative care, Dyspnoea, Communication, Advance directive


Plan


© 2020  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 37 - N° 6

P. 451-461 - juin 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Stratégie antibiotique dans les pleurésies en pédiatrie : consensus par méthode DELPHI
  • M.-C. Leoni, I. Hau, S. Biscardi, C. Jung, C. Delestrain, G. Mangiapan, E. Nattes, F. Madhi, R. Epaud
| Article suivant Article suivant
  • La contractilité du muscle lisse des voies respiratoires est régulée par de nombreuses molécules extracellulaires qui pourraient contribuer à l’hyperréactivité bronchique
  • M. Gazzola, N. Flamand, Y. Bossé

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.