Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Racing and crowded thoughts in mood disorders: A data-oriented theoretical reappraisal - 19/06/20

Tachypsychie dans les troubles de l’humeur : une réévaluation théorique basée sur les données de la littérature

Doi : 10.1016/j.encep.2020.01.007 
G. Bertschy a, b, c, , S. Weibel a, b, A. Giersch b, L. Weiner a, d, e
a Pôle de psychiatrie, santé mentale & addictologie des hôpitaux universitaires de Strasbourg, 67000 Strasbourg, France 
b Inserm U1114, 67000 Strasbourg, France 
c Fédération de médecine translationnelle de Strasbourg, université de Strasbourg, 67000 Strasbourg, France 
d Laboratoire de psychologie des cognitions, 67000 Strasbourg, France 
e Faculté de psychologie, université de Strasbourg, 67000 Strasbourg, France 

Corresponding author at: Hôpital civil, clinique de psychiatrie, 1, place de l’Hôpital, BP 426, 67091 Strasbourg, France.Hôpital civil, clinique de psychiatrie1, place de l’Hôpital, BP 426Strasbourg67091France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Objectives

Speed of thought is a central phenomenon in mood disorders. We aimed to provide an update on the topic ten years after a first narrative review published on racing and crowded thoughts in mood disorders. This update is based on recent publications, including recent works of our group.

Methods

Narrative review based on publications from the last ten years including publications of our group and a systematic research of references on PubMed.

Results

The traditional dichotomist view of racing versus crowded thoughts is not refuted but appears to be more complex, as revealed by validation studies of the Racing and Crowded Thoughts Questionnaire. Moreover, this dualistic view can no longer be conceptualized in a simple bijective concordance with the distinction of hypomania versus mixed depression. We also show that racing/crowded thoughts are strongly associated with mixed depression and not with non-mixed depression, that they tend to be more associated in hypomania to irritability than to the typical symptoms of energy and activity increase and that they are clearly distinguishable from ruminations. Yet, although tightly linked to mood disorders, racing/crowded thoughts appear to be associated to anxiety as well as attention deficit/hyperactivity disorder and insomnia.

Conclusions

Racing and crowded thoughts should be studied in a dimensional perspective as an important facet of mind activity within and beyond the field of mood disorders.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectifs

Dix ans plus tôt a été publiée, sous la direction du premier auteur de cet article, une réévaluation théorique sur les pensées accélérées (« racing ») et grouillantes (« crowded ») dans les troubles de l’humeur, que la tradition française rassemble volontiers sous le concept de tachypsychie, mais que les auteurs anglo-saxons utilisent peu. Cette revue incluait des considérations théoriques sur le concept. Après une décade, qui a été marquée par l’émergence du concept de dépression mixte, nous proposons une mise à jour, basée sur les publications récentes incluant des travaux récents de notre groupe.

Méthode

Cette revue narrative s’appuie sur la réévaluation théorique initiale publiée en 2010 et reprend les publications de ces dix dernières années. Les études pertinentes ont été collectées au fil des travaux de notre groupe, incluent des publications de notre groupe et ont été complétées par une recherche systématique sur PubMed.

Résultats

Nous confirmons les éléments connus sur la tachypsychie en les étendant et en apportant certaines clarifications. La conception dichotomique des pensées accélérées versus les pensées grouillantes n’est pas réfutée mais elle apparaît plus complexe, comme l’a révélé les études de validation du Racing and Crowded Thoughts Questionnaire (le questionnaire de pensées accélérées et grouillantes), réalisées chez des sujets de la population générale et chez des patients bipolaires. Ces études montrent, à travers l’analyse factorielle des items composant cet auto-questionnaire, l’existence non pas de deux mais de trois facteurs. Un premier facteur décrit la suractivité des pensées, est associé à l’hypomanie et renvoie assez bien au concept de pensées accélérées linéaires, alors qu’un second facteur décrit le caractère pénible de la suractivité des pensées, est associé à l’humeur dépressive et renvoie, lui, assez bien au concept de pensées grouillantes. Il existe, cependant, un troisième facteur décrivant la surexcitabilité des pensées qui est à la fois associée à l’hypomanie et la dépression et qui vient donc brouiller les cartes du schéma dichotomique. De plus, cette vision dichotomique ne peut plus être conçue comme dans une simple concordance bijective avec la distinction hypomanie versus dépression mixte telle qu’elle était décrite dans le modèle proposé il y a dix ans. Il semble raisonnable de considérer que, dans la manie sévère, la tachypsychie n’est plus linéaire mais devient grouillante parce qu’à un certain stade, l’accélération excessive des pensées submerge les capacités de traitement de ces pensées par l’esprit. Par ailleurs, les études de la tachypsychie chez des patients déprimés, montrent que celle-ci est fortement associée à la dépression mixte et non à la dépression non mixte. Des études, sur sa présence au cours d’épisodes hypomanes, montrent que la tachypsychie tend à être plus associée à l’irritabilité qu’aux symptômes maniaques classiques d’augmentation de l’énergie et de l’activité. Ces résultats confortent l’intuition de Kraepelin et Weygandt d’un modèle à trois volets des symptômes cliniques des troubles de l’humeur dans lequel pensée associative et activité psychomotrice constituent deux volets distincts (en plus du troisième volet qui concerne les affects). Les travaux récents ont permis aussi d’apporter des éléments empiriques pour étayer la distinction entre tachypsychie et ruminations. Enfin, bien qu’étroitement liée aux troubles de l’humeur, la tachypsychie semble être associée à l’anxiété aussi bien dans la population générale que chez les sujets bipolaires. Elle est également très présente chez les sujets présentant un trouble déficit de l’attention/hyperactivité ou souffrant d’insomnie.

Conclusion

La tachypsychie, telle qu’elle s’exprime par des pensées accélérées et grouillantes, représente un concept clinique qui permet d’étudier une importante facette de l’activité de l’esprit dans une perspective dimensionnelle dans et au-delà du domaine des troubles de l’humeur.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Racing thoughts, Crowded thoughts, Bipolar, Depression, Mood disorders

Mots clés : Pensées accélérées, Pensées grouillantes, Tachypsychie, Bipolaire, Dépression, Troubles de l’humeur


Plan


© 2020  L'Encéphale, Paris. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 46 - N° 3

P. 202-208 - juin 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Ensuring mental health care during the SARS-CoV-2 epidemic in France: A narrative review
  • A. Chevance, D. Gourion, N. Hoertel, P.-M. Llorca, P. Thomas, R. Bocher, M.-R. Moro, V. Laprévote, A. Benyamina, P. Fossati, M. Masson, E. Leaune, M. Leboyer, R. Gaillard
| Article suivant Article suivant
  • Lipides membranaires dans la schizophrénie et la psychose débutante : de potentiels biomarqueurs et pistes thérapeutiques ?
  • A. Frajerman, O. Kebir, B. Chaumette, C. Tessier, A. Lamazière, P. Nuss, M.-O. Krebs

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.