Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

À propos de l’expérience belge avec les inhibiteurs des SGLT2 - 20/06/20

About the Belgian experience with SGLT2 inhibitors

Doi : 10.1016/j.mmm.2020.04.009 
André J. Scheen
 CHU Sart Tilman, Liège université, service de diabétologie, nutrition et maladies métaboliques, Liège, Belgique 

CHU Sart Tilman, département de médecine, 4000 Liège 1, Belgique.CHU Sart Tilman, département de médecineLiège 14000Belgique

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 11
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les inhibiteurs des cotransporteurs sodium-glucose de type 2 (SGLT2) vont être désormais disponibles en France, avec la commercialisation récente de la dapagliflozine. Ces médicaments sont sur le marché en Belgique depuis maintenant plus de 5 années. La canagliflozine, l’empagliflozine et la dapagliflozine ont été successivement mises à la disposition du corps médical, chacune avec un remboursement dans le cadre d’un contrat financier. Ces médicaments, dont la première prescription n’était pas réservée aux endocrinologues-diabétologues, ont d’abord été remboursés en fonction de critères relativement stricts, chez des patients diabétiques de type 2 avec un taux d’hémoglobine glyquée (HbA1c) entre 7 % et 9 % sous monothérapie ou bithérapie, excluant les patients sous gliptine et sous un schéma insulinique autre qu’une insuline basale. En outre, la prolongation du remboursement n’était accordée qu’avec la démonstration d’un effet positif à la fois sur le taux d’HbA1c et sur le poids. Ces critères ont été élargis en 2019, permettant maintenant la combinaison avec n’importe quel schéma d’insuline et autorisant aussi l’ajout à un traitement comprenant une gliptine. De plus, l’exigence d’une perte de poids pour la prolongation du remboursement a été abolie. Cet élargissement des critères et leur assouplissement par la Commission de Remboursement des Médicaments, après quelques années de commercialisation, témoignent d’une confiance dans le rapport bénéfices/risques de cette classe pharmacologique. De fait, l’expérience clinique de terrain rend compte d’un profil de tolérance et de sécurité rassurant. Le prochain objectif des diabétologues belges est d’accommoder les critères de remboursement des gliflozines avec les dernières recommandations internationales, se fondant sur le profil de risque cardiovasculaire ou rénal des patients plutôt que sur le taux d’HbA1c, comme c’est le cas actuellement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Sodium-glucose co-transporter-2 (SGLT2) inhibitors are now available in France, with the recent launch of dapagliflozin. These medications are used in Belgium since more than 5 years. Successively canagliflozin, empagliflozin, and dapagliflozin, were launched with a prescription not reserved to endocrinologists but with a reimbursement procedure within a financial contract. They were first reimbursed according to rather strict criteria in patients with type 2 diabetes and a glycated haemoglobin (HbA1c) level between 7% and 9% on mono- or dual therapy, excluding patients treated by a gliptin or another insulin regimen than a basal insulin. Furthermore, the prolongation of the reimbursement required a positive effect on both HbA1c and body weight. These criteria were extended in 2019, now allowing the addition of a gliflozin to a treatment that comprises a gliptin or a more complex insulin regimen. Moreover, the criterion of weight loss for obtaining the prolongation of reimbursement is now deleted. This extension of reimbursement criteria by the Belgian regulatory agency argues for a confidence in the benefit/risk ratio of this pharmacological class. Indeed, clinical experience in real life shows a reassuring tolerance and safety profile. The next objective of Belgian diabetologists is to accommodate current reimbursement criteria of gliflozins with the last international recommendations, based on the patient's cardiovascular and renal risk profile rather than on HbA1c level as it is the case at present time.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Inhibiteur des SGLT2, Dapagliflozine, Vie réelle, Expérience clinique, Critères de remboursement, Sécurité, Tolérance, Belgique

Keywords : SGLT2 inhibitor, Dapagliflozin, Real life, Clinical experience, Reimbursement criteria, Safety, Tolerance, Belgium


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 14 - N° 4

P. 320-330 - juin 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Vitamine « D » : « dérives » sur sa « diversité »
  • Louis Monnier, Jean-Louis Schlienger, Claude Colette, Serge Halimi
| Article suivant Article suivant
  • Profil de tolérance des inhibiteurs de SGLT2 : le point en 2020
  • Patrice Darmon

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.