Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Optimisation des entretiens pharmaceutiques à l’officine - Bilan et retour de cette mission mise en place en 2013 et perspectives de développement dans le département du Calvados - 20/06/20

Optimization of the “pharmaceutical consultation” practice by pharmacists – Review, feedback and future proposals for development since the introduction of the initiative in 2013 focusing on the Calvados area.

Doi : 10.1016/j.pharma.2020.06.006 
Camille Roux , Virginie Prévost, Eliane Faguais
 100D Rue Ciriel, 74500 Saint Paul en Chablais, France 

Corresponding author
Sous presse. Manuscrit accepté. Disponible en ligne depuis le Saturday 20 June 2020

Résumés

Les entretiens pharmaceutiques ont été mis en place en France en 2013 suite à la signature de l’avenant n°1 de la Convention Nationale des pharmaciens signée en 2012. Ces entretiens doivent être menés dans un espace de confidentialité en pharmacie ou au domicile du patient. Cette démarche a pour objectif de diminuer la fréquence des effets indésirables des traitements médicaux (Anti-vitamines K, Anticoagulants Oraux Directs et corticoïdes inhalés) et d’améliorer l’utilisation pour garantir la sécurité du patient. Cette mission valorise également l’expertise du pharmacien qui est rémunérée par les caisses primaires d’assurance maladie à hauteur de 50 euros par an et par patient.

L’étude effectuée, sur la base d’un sondage et d’entretiens individuels, a permis dans un premier temps de faire un état des lieux de la mission sur la totalité du calvados. Cette étape a permis de relever que les entretiens pharmaceutiques étaient proposés par 40% des pharmacies seulement ; une forte tendance à la baisse a aussi été observée dans 85% de ces officines depuis 2013. Cependant, 8 pharmaciens sur 10 ont reconnu un réel bénéfice des entretiens pharmaceutiques pour leurs patients. De nouvelles initiatives sont prises et des entretiens non conventionnés sont également de plus en plus effectués (tabac, suivi de grossesse, diabète…). Ces constats nous ont encouragés à rechercher les causes de la non-pratique des entretiens pharmaceutiques. Elles ont été identifiées, quantifiées, analysées et classées pour permettre de proposer des axes d’optimisation à la fois adaptés et réalisables financièrement à court, moyen et long terme. Neuf propositions concrètes ont été exposées selon trois axes principaux d’amélioration : la communication, la rémunération et l’organisation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

In 2012, a National Agreement of Pharmacists was initiated in France and then amended in 2013 to introduce the “Pharmaceutical consultation”. These consultations must be conducted by the pharmacist with the patient in a confidential area in pharmacy or patient residence. The objective is to decrease the frequency of negative side effects of the medical treatments (Anti-vitamins K, Direct Oral Anticoagulants and inhaled corticoid) and to improve the correct use of medication therefore assure the safety of the patient. This initiative also recognizes the expertise of the pharmacists who are remunerated with 50 euros per year and per patient from Social Security.

This publication is based on a survey conducted in the whole Calvados area and it is based on several individual interviews. It gives a clear picture about how effective the practice has been so far. It shows that the “Pharmaceutical consultation” is currently only proposed to patients by 40 % of pharmacists in this area, additionally the practice decreased by 85 % in the pharmacies since 2013. However, 8 on 10 pharmacists recognized a real benefit for patients who subscribed for consultation. Independently, the number of non-subsidized conversation initiatives carried out by pharmacists (anti-tobacco, pregnancy, diabetes) are increasing. This finding lead to the investigation of the causes for not practicing the “Pharmaceutical consultation”. The causes for not carrying out the consultations were identified, quantified, analysed and classified with a view to proposing short, medium and long time actions to optimize the “Pharmaceutical consultation” in a financially feasible manner. Nine practical proposals were identified and groups in three areas of improvement: communication, remuneration and organization.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clefs : Entretiens pharmaceutiques, Nouvelles missions du pharmacien, Education thérapeutique, Accompagnement du patient, Maladies chroniques, Calvados

Keywords : Pharmaceutical consultation, New missions of the pharmacist, Therapeutic education, Go with, Patient, Chronic disease, Calvados



© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.