Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les switchs de traitement dans l’œdème maculaire diabétique : revue de la littérature et algorithme de prise en charge - 19/07/20

Treatment switch in diabetic macular edema: Literature review and management algorithm

Doi : 10.1016/j.jfo.2019.12.006 
A. Couturier a, , A. Giocanti-Auregan b, P. Massin c
a Service d’ophtalmologie, hôpital Lariboisière, université de Paris, AP–HP, 2, rue Ambroise-Paré, 75010 Paris, France 
b Service d’ophtalmologie, hôpital Avicenne, DHU vision et handicaps, université Paris, 13, AP–HP, Bobigny, France 
c Centre d’ophtalmologie Breteuil, centre Broca, hôpital Lariboisière, Paris, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Sunday 19 July 2020

Résumé

La prise en charge thérapeutique initiale de l’œdème maculaire diabétique (OMD) est bien codifiée, cependant, il n’existe aucun consensus national ou international concernant la prise en charge des patients non répondeurs ou répondeurs partiels à ces traitements. De nombreuses études principalement rétrospectives ont étudié les changements de traitement (switchs) mais il n’y a actuellement aucune étude randomisée disponible dans la littérature. Cet article a pour objectif de présenter les modalités selon lesquelles un changement de traitement peut être proposé chez les patients traités par anti-VEGF pour un OMD, tel qu’il a été défini par un groupe d’experts rétinologues français, en faisant le point sur la littérature existante sur le sujet. Après initiation d’un traitement anti-VEGF pour un OMD, la réponse est évaluée après une phase d’induction de 5 injections mensuelles le plus souvent. Dans les cas de réponses anatomiques partielles (réduction de l’épaisseur rétinienne centrale entre 10 et 20 %) observées chez 30 à 40 % des patients, le pronostic visuel final reste favorable selon les études randomisées. La poursuite des injections d’anti-VEGF est donc possible après la phase d’induction. Si la réponse reste incomplète après 3 injections d’anti-VEGF supplémentaires, un complément de bilan est indiqué et un switch vers une autre classe thérapeutique (corticoïdes) pourra être proposé, en l’absence de contre-indication. Dans les cas de non-réponse anatomique initiale (réduction de l’épaisseur rétinienne centrale<10 %), le switch intervient immédiatement après la phase d’induction.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Initial management of diabetic macular edema (DME) is well-defined, but there is a lack of national or international consensus for patients who do not respond or respond only partially to these treatments. Several studies, mostly retrospective, have assessed medication switches, but currently, the literature contains no randomized studies. The goal of this article is to present an algorithm for switching medications, which can be proposed to DME patients treated with anti-VEGF agents, as defined by a group of French retina experts, supported by the existing literature on the subject. After initiation of an anti-VEGF treatment for DME, the response is usually assessed after 5 monthly injections. A partial anatomical response (reduction of central retinal thickness between 10 and 20%), seen in 30 to 40% of patients, is associated with a favorable visual prognosis according to randomized studies. Continuation of the anti-VEGF injections after the induction phase is thus possible. If the response remains incomplete after 3 additional anti-VEGF injections, a complete ophthalmologic examination should be performed, and a switch to another therapeutic class (corticosteroids) may be proposed in the absence of contraindications. If a complete non-response is seen initially (reduction of central retinal thickness<10%), the switch is proposed immediately after the induction phase.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Œdème maculaire diabétique, Injections intravitréennes, Anti-VEGF, Corticoïdes, Switch thérapeutique, Non-réponse anatomique, Non-réponse fonctionnelle, Réponse partielle

Keywords : Diabetic macular edema, Intravitreal injections, Anti-VEGF, Corticosteroids, Medication switch, Anatomic non-response, Visual acuity non-response, Partial response


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.