Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le grand âge influence-t-il le traitement du cancer localisé de la corde vocale ? - 19/07/20

Doi : 10.1016/j.aforl.2019.12.011 
F. Chatelet a, I. Wagner a, A. Bizard b, S. Hans a, c, F. Chabolle a, c, C.-A. Bach a,
a Service d’ORL et de chirurgie cervico-faciale, hôpital Foch, 92150 Suresnes, France 
b Service de gériatrie, hôpital Foch, 92150 Suresnes, France 
c UFR de MEdecine Paris Ouest Saint-Quentin en Yvelines, université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines, 78280 Guyancourt, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Sunday 19 July 2020
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Introduction

Actuellement, le cancer localisé de la corde vocale est traité par radiothérapie ou par chirurgie endoscopique. Ces deux modalités ont prouvé leur intérêt chez le patient âgé, la place exacte de chaque traitement est peu documentée. Cette étude évalue notre prise en charge des patients très âgés, atteints d’un cancer des cordes vocales.

Matériel et méthodes

Étude rétrospective monocentrique des patients âgés de 75 ans ou plus, traités par radiothérapie ou chirurgie endoscopique à visée curative, pour un cancer localisé de la corde vocale entre 2004 et 2018.

Résultats

Trente-trois patients, 27 hommes et 6 femmes, d’âge moyen 82,2 ans (76,1–93,1) ont été inclus. Vingt-quatre patients ont été traités par radiothérapie et 9 par chirurgie. Le seul facteur influençant le choix de traitement était l’invasion de la commissure antérieure. La survie globale était de 87 % à 2 ans et 62 % à 5 ans. Dix-neuf pour cent des patients ont récidivé dans les 5 ans, nécessitant des révisions chirugicales. Aucun décès lié au traitement n’a été noté. Le traitement par radiothérapie était plus pourvoyeur de complications locales aiguës, avec deux interruptions temporaires de traitement, et un traitement non mené à son terme. Le traitement par chirurgie était plus pourvoyeur de dysphonies, retrouvées chez 80 % des patients opérés.

Conclusion

Le traitement du cancer localisé de la corde vocale du sujet âgé peut se faire par radiothérapie ou par chirurgie endoscopique. L’âge ne doit pas modifier la prise en charge de ces patients. Le traitement chirurgical, plus court, est mieux toléré, mais plus nocif pour la voix et pourra être privilégié chez les patients les plus comorbides.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancer du larynx, Corde vocale, Grand âge, Cordectomie endoscopique, Radiothérapie


Plan


 Ne pas utiliser pour citation la référence française de cet article mais celle de l’article original paru dans European Annals of Otorhinolaryngology Head and Neck Diseases en utilisant le DOI ci-dessus.


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.