Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Synthèse Atelier 2 - 09/04/08

Doi : ENCEPH-09-2007-33-C2-0013-7006-101019-200600253 

M. O. Krebs

Voir les affiliations

La trajectoire des déprimés doit s’envisager à plusieurs niveaux : le niveau symptomatique (nature des symptômes, évolution en fonction du temps, signes d’appels,…), le niveau diachronique (résolution des épisodes, récidives, accélération des cycles…), le niveau des comorbidités (anxiété, consommation de toxiques, troubles de la personnalité sous-jacents..), le niveau des filières de soin (structure de soins primaires, services spécialisés, ambulatoire ou hospitalier…), le niveau des thérapeutiques enfin. A part, mais ayant souvent une répercussion majeure à la fois sur les troubles et leur évolution mais aussi sur le mode de prise en charge : l’interférence avec le milieu social et en particulier professionnel. Chacun de ces niveaux ne sont pas indépendants. Par exemple, l’émergence d’emblée de symptômes psychotiques précipite généralement le patient dans un circuit de soins spécialisés en urgence et une décision thérapeutique alliant le plus souvent antipsychotique et antidépresseurs. A l’inverse, une dépression modérée « simple » est, depuis la mise sur le marché d’antidépresseurs faciles à manier, le plus souvent soignée par les généralistes. Ainsi, les trajectoires des déprimés ne sont plus en 2007 ce qu’elles étaient il y a quelques dizaines d’années. Du point de vue du psychiatre, paradoxalement, ceci se traduit par un « biais de recrutement » qui lui laisse le soin des patients « plus complexes » : dépression chronique, récidivante ou comorbide. Ainsi, l’évolution des trajectoires des déprimés est autant déterminée par des aspects réglementaires, d’organisation des soins ou les critères « sociaux » que par les avancées de la recherche pré clinique ou clinique dans le domaine pathologique.

Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° 4-C2

P. 663-665 - septembre 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Cas Cliniques
  • J.- P. Mialet
| Article suivant Article suivant
  • Traitements antidépresseurs : critères d’évaluation du résultat thérapeutique
  • J.-P. Boulenger

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.