Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation des prescriptions d’anticoagulants oraux directs (AOD) en gériatrie hospitalière sur 3 ans - 29/07/20

Evaluation of direct oral anticoagulants (DOACs) prescriptions in geriatric hospital over 3 years

Doi : 10.1016/j.therap.2020.07.001 
Elsa Nahornyj a, , Svlain Goutelle b, c, d, Laurent Bourguignon b, c, d, Blandine de la Gastine e
a Soins de suite et de réadaptation, hôpital Pierre Garraud, hospices civils de Lyon, groupement hospitalier Nord, 136 rue du Commandant-Charcot, 69005 Lyon, France 
b Service de pharmacie, hôpital Pierre Garraud, hospices civils de Lyon, groupement hospitalier Nord, 136 rue du Commandant-Charcot, 69005 Lyon, France 
c Univ Lyon, université Claude-Bernard Lyon 1, ISPB - faculté de pharmacie de Lyon, 69007 Lyon, France 
d Univ Lyon, université Claude-Bernard Lyon 1, UMR CNRS 5558, laboratoire de biométrie et biologie évolutive, 69100 Villeurbanne, France 
e Unités de soins de longue durée, hôpital Pierre-Garraud, hospices civils de Lyon, groupement hospitalier Nord, 136 rue du Commandant-Charcot, 69005 Lyon, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Wednesday 29 July 2020

Résumé

Introduction

Les anticoagulants oraux directs (AOD) représentent un choix attractif pour les patients qui ont besoin d’un traitement anticoagulant mais les données disponibles sur leur usage en vie réelle chez les patients âgés sont limitées. L’objectif de cette étude est de décrire les caractéristiques et l’évolution des prescriptions des AOD en gériatrie hospitalière.

Patients et méthodes

Les prescriptions des patients traités par AOD dans deux hôpitaux gériatriques universitaires ont été analysées rétrospectivement sur 3 ans. Les traitements associés et les complications hémorragiques et thrombotiques ont été étudiés.

Résultats

Au total, 399 patients ont été inclus (10 en 2015, 110 en 2016 et 279 en 2017). L’âge moyen était de 85 ans, 40 % des patients présentaient un poids inférieur à 60kg, et plus de 50 % avaient une clairance de la créatinine estimée inférieure à 50mL/min. L’indication la plus fréquente était la fibrillation atriale (85 %). Dans 32 % des cas, la posologie de l’AOD n’était pas adaptée au regard des recommandations officielles. Les sous-dosages représentaient environ 60 % des erreurs posologiques. 12 patients (3 % de la cohorte) ont présenté un événement thrombotique sous AOD, associé à un sous-dosage chez 50 % d’entre eux. Quarante et un patients (10 % de la cohorte) ont présenté un événement hémorragique sous AOD, avec présence chez 12 patients (29 %) d’un facteur de risque pharmacologique (10 surdosages et 2 interactions médicamenteuses).

Conclusion

La prescription des AOD chez les sujets âgés a augmenté considérablement ces dernières années. Les erreurs posologiques restent fréquentes, associées à des évènements hémorragiques ou thrombotiques. De même, les interactions médicamenteuses doivent être connues car elles sont un facteur de risque évitable. L’amélioration de la prescription des AOD en gériatrie nécessite de respecter les règles de bon usage, de réévaluer régulièrement la fonction rénale, et de transmettre les observations d’effets indésirables aux centres de pharmacovigilance.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Direct oral anticoagulants (DOACs) are an attractive choice for patients in need of anticoagulant therapy, but available data on their specific use in real life conditions in elderly patients are limited. The purpose of this study is to describe the characteristics and evolution of the prescriptions in geriatric hospital.

Patients and methods

The prescriptions of patients treated with DOACs in two university geriatric hospitals were analyzed retrospectively over 3 years. Co-treatment and hemorrhagic and thrombotic complications were studied.

Results

A total of 399 patients were included, including 10 in 2015, 110 in 2016 and 279 in 2017. The average age was 85 years old, 40% of patients had a weight of less than 60kg, and more than 50% had an estimated creatinine clearance of less than 50mL/min. The most common indication was atrial fibrillation in 85%. In 32% of cases, the dosage of DOACs was not adapted to official recommendations. Underdosages accounted for approximately 60% of dosage errors. Twelve patients (3% of the cohort) had a thrombotic event under DOACs, associated with an underdosing in 50% of them. 41 patients, or 10% of the cohort, had a hemorrhagic event under DOACs, with 12 patients (29%) having a pharmacologic risk factor (10 overdoses and 2 drug interactions).

Conclusion

The prescription of DOACs in elderly patients has increased considerably in recent years. However, dosing errors remain frequent (overdoses as underdoses), associated with hemorrhagic or thrombotic events. Similarly, drug interactions should be known as they are a risk factor for avoidable under- or overdose. Improving prescriptions of DOACs in geriatrics needs to respect the rules of good practice, to regularly reassess renal function, and to transmit observations of adverse effects to pharmacovigilance centers.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : AOD, Gériatrie, Prescriptions, Recommandations

Keywords : Anticoagulants, Geriatrics, Prescriptions, Recommendations


Plan


© 2020  Société française de pharmacologie et de thérapeutique. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.