Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Progression du moustique tigre en France : surveillance transfrontalière dans le Grand-Est - 29/07/20

Asian tiger mosquito progression in France : cross-border surveillance in Grand-Est région

Doi : 10.1016/S1773-035X(20)30231-8 
Eva Krupa 1, Francis Schaffner 2, Christelle Bender 3, Bruno Mathieu 1,
1 Institut de parasitologie et de pathologie tropicale, université de Strasbourg, UR7292, 3 Rue Koeberlé, 67000 Strasbourg, France 
2 Francis Schaffner Consultancy, Mabritec SA, Lörracherstrasse 50, 4125 Riehen, Canton de Bâle, Suisse 
3 Syndicat de lutte contre les moustiques du Bas-Rhin (SLM67), 19-21 rue de la Première-Armée, 67630 Lauterbourg, France 

*Auteur correspondant:

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 9
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

En plus d'être vecteur des virus du chikungunya, de la dengue et du Zika, le moustique tigre asiatique, Aedes albopictus, est également l'une des espèces les plus invasives au monde. Ainsi ses caractéristiques biologiques (œufs résistants et diapausants) et comportementale (suivre l'Homme dans les véhicules) lui ont permis de coloniser tous les continents grâce au transport passif par le commerce international et les déplacements humains.

Les moustiques invasifs dont Ae. albopictus font l'objet d'une surveillance entomologique à l'échelle locale, nationale et internationale. Les réseaux de pièges pondoirs et les signalements citoyens ont permis de suivre l'évolution de sa colonisation. Installé en Europe depuis trente ans, le moustique tigre a colonisé la France dès 2004 et le département du Bas-Rhin en 2014. Ce dernier département fait partie de la région transfrontalière franco-germano-suisse du Rhin Supérieur. Les moustiques invasifs ne connaissant pas la notion de frontière, cette problématique a présenté tous les atouts pour une collaboration européenne à une échelle régionale transfrontalière. Le réseau commun de surveillance (Interreg, Tiger) permet notamment de suivre l'évolution des trois moustiques invasifs détectés dans la région: Ae. albopictus, Ae. japonicus et Ae. koreicus. Dans le cas d'une région frontalière, l'intégration du niveau européen pour la surveillance et le contrôle est un atout majeur dans la gestion de la problématique des vecteurs d'arboviroses.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Vector of chikungunya, dengue and zika viruses, the Asian tiger mosquito Aedes albopictus is also one of the most invasive species in the world. Due to its both biological (resistant and diapausing eggs) and behavioural (following human in their vehicles) characteristics, the tiger mosquito has quickly colonised the whole World through passive dispersal via international trade and travel.

Therefore, the invasive mosquitoes including Ae. albopictus are tracked by entomological surveillances at local, national and international scales. The use of ovitraps and citizen reports allows experts to monitor the evolution of its colonisation. Over the last 30 years, the tiger mosquito has established in Europe and settled in France since 2004. Ten years later, it has been detected in the administrative unit of Bas-Rhin (France) which is part of the Upper Rhine valley, a wider area spanning France, Germany and Switzerland. As no administrative borders can prevent invasive mosquitoes' colonisation, this issue has brought together assets of a European collaboration at a cross border scale. Thereby, the common tri-national surveillance network (Interreg, TIGER) enables the colonisation monitoring of the three invasive mosquito species already detected on both sides of borders: Ae. albopictus, Ae. japonicus and Ae. koreicus. Considering a cross-border area, integrating the European scale for vector monitoring and control is thus a major asset to the issue of arboviruses vectors.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Europe, France, moustique tigre, piège pondoir, surveillance

Keywords : Asian tiger mosquito, Europe, France, ovitraps, surveillance


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 2020 - N° 524

P. 53-61 - juillet 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Infections virales transmises par les moustiques
  • Michel Segondy
| Article suivant Article suivant
  • Lutter contre l'implantation des moustiques en zone urbaine
  • Olivier Meunier, Rémi Foussadier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.