Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Comment éviter l'implantation des cycles endémiques d'arboviroses autochtones dans nos régions ? - 29/07/20

How to avoid the implantation of endemic cycles of native arboviruses in our regions ?

Doi : 10.1016/S1773-035X(20)30233-1 
Cécile Mourlan 1 , Sophie Vandesteene 2, Isabelle Estève-Moussion 3
1 Centre d'appui pour la prévention des infections associées aux soins (CPias) Occitanie, site Montpellier, hôpital La Colombière, pavillon 7, 39 avenue Charles-Flahault, 34295 Montpellier cedex 5, France 
2 CPias Occitanie, site Toulouse, hôpital Purpan, pavillon administratif - annexe II, Place du Docteur-Baylac. TSA 40031, 31059 Toulouse cedex 9, France 
3 Agence régionale de santé Occitanie, 1025 Rue Henri-Becquerel, 34067 Montpellier, France 

*Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L'installation d'Aedes albopictus, vecteur des arboviroses, Dengue, chikungunya et Zika, ainsi que l'existence de foyers épidémiques dans les départements et régions d'outre-mer (Drom), nécessite la prise en compte du risque de transmission lors de leur prise en charge au sein des établissements de santé et à domicile. Un plan de prévention et de maîtrise des maladies vectorielles doit être mis en œuvre au sein des établissements. Il comprend une première partie destinée à la préparation des personnels et des locaux (y compris les abords de l'établissement) et une deuxième partie consacrée aux mesures à mettre en œuvre lors de la prise en charge d'un patient suspect. De manière préventive, l'établissement doit identifier et répertorier les différents gîtes larvaires potentiels, afin de pouvoir les maîtriser et éviter les émergences d'adultes. L'organisation de la protection des usagers et des personnels s'appuie sur l'identification d'une filière de prise en charge des patients suspects, pour assurer dans les locaux concernés une limitation ciblée des moustiques. Lors de la prise en charge en établissement de santé d'un patient suspect ces mesures seront appliquées sans délai. Lors d'une prise en charge à domicile, c'est l'agence régionale de santé qui est en charge de la mise en place des mesures visant à limiter le risque de transmission et du recueil des lieux de séjours de cette personne pendant la durée de sa virémie afin de contrôler tout risque de transmission antérieur au diagnostic et transmettre les mesures de prévention s'il y a lieu.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

The establishment of Aedes albopictus, vector of arbovirosis, Dengue, Chikungunya and Zika, as well as the existence of epidemic outbreaks in the French overseas departments, requires to take into account the risk of transmission when treating them in health facilities and at home. A plan for the prevention and control of vector-borne diseases must be implemented within health facilities. Its first part is designed to prepare staff and premises (including the surroundings of the facility) and the second part is devoted to the measures to implement during the care of a suspect patient. As a preventive measure, the establishment should identify and list the various potential breeding sites on the establishment, in order to control them and avoid adult emergence.The organization of user and staff protection is based on the identification of a management system for suspect patients to ensure targeted mosquito control in the premises concerned.These measures should be applied without delay when treating a suspect patient in a health facility. In case of home care, the Regional Health Agency (RHA) is responsible for implementing measures to limit the risk of transmission. In order to monitor any risk of transmission prior to diagnosis, RHA is also responsible for collecting the person's living quarters for the duration of his or her viremia. It should then transmit preventive measures if necessary.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : arbovirose, plan de préparation, prévention, prise en charge, risque de transmission

Keywords : arbovirosis, prevention, prevention plan, risk of transmission, take care of


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 2020 - N° 524

P. 67-72 - juillet 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Lutter contre l'implantation des moustiques en zone urbaine
  • Olivier Meunier, Rémi Foussadier
| Article suivant Article suivant
  • QCM Évaluez-vous !

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.