Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Allergie à l’arachide en Afrique sub-saharienne - 29/07/20

Peanut allergy in sub-saharan Africa

Doi : 10.1016/j.reval.2020.02.021 
P.A. Apoil a, , b
a Institut fédératif de biologie, CHU de Toulouse, 31059 Toulouse, France 
b Inserm UMR 1056 (UDEAR), hôpital Purpan, Toulouse, France 

Correspondance.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 3
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’arachide a été importée en Afrique de l’Ouest depuis l’Amérique du Sud pour la première fois au XVIe siècle, mais sa culture et son utilisation comme source d’huile et de protéines ne se sont développées en Afrique qu’au milieu du XIXe siècle. Dans les zones rurales d’Afrique subsaharienne, le degré de sensibilisation ou d’allergie à l’arachide est très faible en comparaison des populations vivant en Europe et aux États-Unis. Cela pourrait être dû à l’effet protecteur des IgE et IgG anti-CCD, qui peuvent réagir de façon croisée entre l’arachide et les épitopes glucidiques des parasites, en particulier les helminthes. Ces IgE anti-CCD sont à l’origine de résultats faussement positifs pour les tests IgE anti-arachide, lorsque des extraits d’arachide sont utilisés à la place d’allergènes moléculaires non glycosylés. Plusieurs études en Afrique australe ont utilisé des tests de provocation par voie orale et montrent que la faible incidence de l’allergie à l’arachide est limitée aux régions rurales et n’existe pas au sein des populations urbaines d’Afrique. Aucune influence de l’origine ethnique n’a été retrouvée. Ceci suggère que les facteurs environnementaux liés à la vie en milieu urbain sont déterminants pour l’incidence de l’allergie à l’arachide et probablement aussi pour les allergies alimentaires en général.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Peanut was imported from South America into West Africa first during the XVIth century, but its culture and its use as a source of oil and proteins expanded in Africa only in the mid-XIXth century. In rural areas of sub-Saharan Africa, the extent of peanut sensitisation and clinical allergy is very low compared to populations living in Europe and the U.S.A. This could be due to the protective effect of anti-CCD IgE and IgG, which can cross-react between peanut and parasites’ carbohydrate epitopes. These anti-CCD IgE are cause of false positive results for anti-peanut IgE tests, when whole peanut extracts are used in place of non-glycosylated molecular allergens. Several studies in southern Africa have used oral food challenges and show that the low incidence of peanut allergy is limited to rural areas and do not exist among African urban populations. No influence of ethnicity was found. This suggests that environmental factors related to urban living are crucial for the incidence of peanut allergy and probably also for food allergies in general.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Allergie à l’arachide, Afrique sub-saharienne, Parasites, Réactivités croisées

Keywords : Peanut allergy, Sub-saharan Africa, Parasites, Cross-reactivity


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 60 - N° 4

P. 210-212 - juin 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • À la recherche de la plante coupable
  • J.-C. Rzeznik
| Article suivant Article suivant
  • Actualités en allergologie : dermatologie
  • J.L. Bourrain

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.