Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’immunothérapie orale au lait de vache : expérience d’un service de pédiatrie à Alger - 29/07/20

Cow's milk oral immunotherapy: Experience of a pediatric ward in Algiers

Doi : 10.1016/j.reval.2020.02.011 
N. Dahmane a, L. Sekfali a, F. Bouferoua a, B. Belaid b, I. Berkane b, R. Djidjik b, N.K. Benhalla a,
a Service de pédiatrie A, CHU Beni Messous, 16044 Alger, Algérie 
b Laboratoire d’immunologie CHU Beni Messous, Alger, Algérie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 3
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’immunothérapie orale (ITO) a été reconnue comme un traitement prometteur pour l’allergie aux protéines de lait de vache (APLV) persistante. L’objectif de cette étude est d’analyser les caractéristiques cliniques, biologiques et évolutives des malades sous ITO.

Méthodes

Étude prospective réalisée au niveau du service de pédiatrie A au CHU Béni Messous à Alger, ayant concerné tous les enfants suivis pour APLV et chez lesquels une ITO a été pratiquée.

Résultats

Cent vingt-huit malades sont suivis pour APLV IgE médiée dont 38 ont nécessité une ITO (22,8 %), 24 garçons et 14 filles, l’âge médian à l’ITO 4,8 ans (1,5–10,5), la dose initiale était comprise entre 0,6 et 100ml, le lait cuit était utilisé chez tous les malades dont 52,6 % cuit dans une matrice de blé. La durée moyenne de l’ITO était 17,5 mois avec une moyenne d’âge de guérison de 6,5 ans. Un taux élevé des IgE spécifiques au lait de vache et particulièrement à la caséine était corrélé à un âge de guérison plus avancé. 55,2 % ont un asthme associé. Des réactions allergiques légères à modérées ont été rapportées sans recours à l’adrénaline sauf chez un seul malade.

Conclusion

Les résultats sont encourageants, 63 % consomment plus de 200ml/j de lait, les autres sont en escalade thérapeutique personnalisée. La cinétique des IgE spécifiques et des tests cutanés ont permis de guider l’ITO. Bien que les incidents fussent peu fréquents, la vigilance s’impose au cours de l’ITO.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Oral immunotherapy (OIT) has been recognized as a promising treatment for persistent cow's milk allergy (CMA). The objective of this study is to analyze the clinical, biological and evolutionary characteristics of patients on OIT.

Methods

Prospective study carried out in the pediatric ward A at the Béni Messous University Hospital in Algiers, which concerned all the children followed for CMA and in whom an OIT was practiced.

Results

One hundred and twenty-eight patients were followed for mediated CMA IgE of which 38 needed an OIT (22.8 %), 24 boys and 14 girls, median age 4.8 years (1.5–10.5), the initial dose was between 0.6 and 100ml, baked milk was used in all patients, 52.6 % of which was baked in a wheat matrix. The mean duration of ITO was 17.5 months with an average healing age of 6.5 years. A high level of IgE specific to cow's milk and particularly to casein was correlated with a more advanced healing age. 55.2 % had associated asthma. Single organ allergic reactions have been reported without adrenaline need except in one patient.

Conclusion

The results are encouraging, 63 % consumption more than 200ml/day, the others are on a personalized therapeutic escalation. The kinetics of specific IgE and ST were used to guide the OIT. Although incidents were infrequent, vigilance was required during the ITO.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Allergie aux protéines de lait de vache, Immunothérapie orale, Lait cuit, Test de provocation orale

Keywords : Cow's milk protein allergy, Oral immunotherapy, Baked milk, Oral food challenge


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 60 - N° 4

P. 314-316 - juin 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Induction de tolérance orale (ITO) aux aliments : expérience algérienne
  • A. Attia, A. Boubidi, M.Z. Bachtarzi, H. Khelfi, Z. Télidji, A. Benyounes
| Article suivant Article suivant
  • Description clinique, biologique et expérimentale des hypersensibilités immédiates à la mangue et au litchi
  • F. Mankouri, Y. Sereme, M. Kowalczewska, M. Michel, L. Pahus, P. Chanez, J. Vitte, M. Gouitaa

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.