Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Multiples sensibilisations aux corticoïdes - 29/07/20

Doi : 10.1016/j.reval.2020.02.102 
P. Beriziky , C. Bernier
 CHU de Nantes, Nantes, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Un patient de 65 ans, sans antécédent allergologique, a été adressé par son dermatologue de ville pour des intertrigos inguinaux, axillaires, et un érythème lichénifié des bourses évoluait depuis 3 ans. Parfois, les membres et le décolleté sont atteints. Le diprosone a été tenté sans succès. Les investigations biologiques étaient sans anomalie (hémogramme, ionogramme sanguin, fonction rénale et hépatique, AAN, C3 et C4) et les biopsies cutanées faites à deux reprises n’ont retrouvé que des lésions aspécifiques, sans orientation étiologique.

Bilan allergologique réalisé : batterie standard européenne avec les ajouts du REVIDAL-GERDA, batterie caoutchouc, batterie colorants textiles. 2+ : baume du Pérou, fragrance mix 1, linalool, methyl dibromo-nitrile. 3+ : budésonide. Nous avons proposé d’employer la Nerisone (valerate de diflucortolone) en alternative, ce qui a provoqué une majoration locale des lésions.

Méthodes

Batterie corticoïdes proposée secondairement.

Résultats

La batterie corticoïde a finalement montré une positivité à 2+ : bétaméthasone 17-valerate, Clobetasol, hydrocortisone butyrate, desoxymethasone et à la NERISONE crème. Il présente une sensibilisation à au moins une molécule de toutes les classes de Coopman, et à 2 des 3 proposées par Baeck.

Discussion

Selon la classification de Baeck. M et al., ce patient est sensibilisé à plusieurs corticoïdes de la classe 1 (budésonide, hydrocortisone 17 butyrate), 3 (clobetasol, diflucortolone valerate, bêtaméthasone 17 valerate, et desoxymethasone). Parmi le groupe 1, le Tixocortol a un test négatif. La triamcinolone acétonide, du groupe 2 bénéficie également d’un test négatif. Parmi le groupe 2, aucune des molécules négatives n’est disponible à la vente avec une galénique adaptée à la peau. Concordant avec la littérature, le budésonide a été un bon marqueur d’allergie aux corticoïdes chez ce patient.

Conclusion

Nous rapportons le cas d’un patient sensibilisé à de nombreux corticoïdes de classes différentes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 60 - N° 4

P. 335 - juin 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Diagnostic d’un angioedème bradykinique héréditaire après 33 ans d’évolution des symptômes, sauvé par le LANADELUMAB !
  • Q. Faure, I. Boccon Gibod, A. Thillay, L. Bouillet, C. Hoarau, D. Nouar
| Article suivant Article suivant
  • Syndrome urticarien au persulfate d’ammonium chez une préparatrice de produits cosmétiques
  • F. Bouden, H. Ben Said, G. Garali, N. Mechergui, N. Ben Charrada, N. Ladhari, I. Youssef

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.