Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Un eczéma de contact de la muqueuse buccale d’origine dentaire - 29/07/20

Doi : 10.1016/j.reval.2020.02.108 
A. Khouna , S. Dikhaye, N. Zizi
 Service de dermatologie, vénérologie et allergologie, faculté de médecine et de pharmacie, CHU Mohammed Vi, Université Mohammed Premier, Oujda, Maroc 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La dermatite allergique de contact (DAC) ou eczéma de contact est une affection cutanée réactionnelle à un agent externe [1]. Sa présentation clinique au niveau des muqueuses est différente et peut porter confusion avec plusieurs diagnostics. Il est connu que plusieurs matériaux dentaires peuvent provoquer une DAC chez les personnes professionnellement exposées [1].

Résultats

Nous rapportons le cas d’une patiente de 53 ans, ayant bénéficié d’une restauration de sa 2e dent pré-molaire droite par du verre ionomer. Deux jours plus tard la patiente a présenté une ulcération très douloureuse en regard de la deuxième dent prémolaire droite (Fig. 1), rebelle au traitements cicatrisants. Un test allergologique semi-ouvert était réalisé avec application du verre ionomer sur le dos de la patiente. Après 48h on a noté un érythème rouge vif du site testé avec quelques petites vésicules et un prurit important. La décision était de faire une ablation du verre ionomer. L’évolution était favorable avec une cicatrisation complète de l’ulcération au bout d’une semaine.

Discussion

Très peu de cas de DAC ont été attribués à cette classe de matériaux dentaires. Les cas rapportés concernent les professionnels de santé manipulant ces produits, avec des eczémas de contact siégeant au niveau des mains [1]. Notre cas illustre la présentation clinique d’une réaction allergique secondaire à ce produit au niveau de la muqueuse buccale.

Conclusion

Tous les praticiens dentaires doivent être conscients des risques de DAC dû à l’exposition à des matériaux dentaires à base de résine, aussi bien chez les patients que chez les praticiens.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 60 - N° 4

P. 337 - juin 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’urticaire inductible à l’eau de mer : une entité exceptionnelle liée à la salinité de l’eau
  • A. Barbaud, C. Cariou, A. Soria
| Article suivant Article suivant
  • Bloquer l’inflammation de type 2 par le dupilumab améliore la dermite de contact aux protéines
  • M.A. Lefevre, F. Godeski, J.S. Bernier, F. Hacard, C. Jaulent, J.F. Nicolas, A. Nosbaum

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.