Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Épidémiologie et prise en charge des chocs anaphylactiques admis en réanimation : résultats d’une étude multicentrique française - 29/07/20

Doi : 10.1016/j.reval.2020.02.117 
C. Tacquard 1, , P. Guerci 2, D. Millard 1, L. Chenard 2, P.M. Mertes 1
1 Service d’anesthésie-réanimation du nouvel hôpital civil, Hôpitaux Universitaires De Strasbourg, Strasbourg, France 
2 Service d’anesthésie-réanimation, CHU De Nancy, Nancy, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’épidémiologie du choc anaphylactique est bien décrite dans la population générale et au bloc opératoire mais il existe actuellement peu de données sur les patients admis en réanimation à la suite d’un choc anaphylactique sévère. Le but de notre étude était de décrire l’épidémiologie et la prise en charge de ces patients.

Méthodes

Nous avons mené une étude rétrospective et multicentrique dans 21 services de réanimation du réseau de recherche de la Société Française d’Anesthésie et de Réanimation (SFAR). Tous les patients admis en réanimation dans les suites d’un choc anaphylactique entre le 1er janvier 2012 et le 31 décembre 2017 ont été inclus. Les données ont été recueillies à l’aide d’une base de données électronique après accord du comité d’éthique de Nancy.

Résultats

Au cours de cette période, 339 patients ont été inclus dans l’étude, dont 222 pour un choc anaphylactique de grade III et 51 pour une réaction de grade IV. Les principaux déclencheurs étaient les médicaments (77 %), les produits de contraste iodés (11 %) et les aliments (7 %). L’adrénaline était administrée avant l’admission en réanimation dans 88 % des réactions de grade III et 100 % des réactions de grade IV. Le volume médian de remplissage vasculaire était inférieur à 30ml.kg-1 4heures après l’admission en réanimation. Dix-sept patients (5 %) sont décédés pendant leur séjour en réanimation. Le délai d’administration de l’adrénaline n’était pas statistiquement différent entre les survivants et les décédés, mais les patients décédés avaient reçu une dose plus élevée d’adrénaline (médiane 5 [3-10] vs 3 [2–7,3], p<0,0001).

Discussion

L’adrénaline est utilisée de manière large avant l’admission en réanimation même si 12 % des réactions de grade III n’ont pas bénéficié d’un traitement par adrénaline. Le remplissage vasculaire reste encore très insuffisant, probablement du fait de l’hétérogénéité des recommandations sur ce point. Le taux de mortalité demeure élevé, à 5 %, malgré un traitement précoce par adrénaline.

Conclusion

Ces résultats confirment l’existence de formes sévères de choc anaphylactique réfractaires au traitement par adrénaline. Cela devrait motiver la réalisation d’autres études, tant expérimentales que cliniques, pour identifier de nouvelles cibles thérapeutiques et mieux caractériser les modalités du remplissage vasculaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 60 - N° 4

P. 341 - juin 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évolution du BMI dans une population d’enfants recevant une immunothérapie orale pour une allergie alimentaire
  • S.A. Larakeb, C. Billard, P. Tomé
| Article suivant Article suivant
  • Nouvel acronyme pour les IPP : interrogatoire Policier Précis !
  • C. Le Thai, A. Soria, A. Barbaud

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.