Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’allergique ne l’est plus ! - 29/07/20

Doi : 10.1016/j.reval.2020.02.131 
D.L.Q. Le Quang , N.D. Diot, F.H. Heritier, C.M. Mullet, C.S. Stirmann, L.G. Garnier
 CHU Lyon Sud 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Un cas avec réaction de grade 3 en 1987 avec Flaxedil et Nesdonal. En 1990 : intradermoréaction (IDR) à l’Alloferine à 1/100 bien inhibée en présence de Dicynone et de Rexort. En 1995 : Prick et IDR positifs pour Pancuronium à 1/100, Vecuronium 1/100, Rocuronium 1/1000, Succinylcholine 1/1000, négatifs pour Atracurium, Mivacurium. Recherche d’IgE spécifiques par RAST ammonium quaternaire (AQ), triméthylamine, triethylamine : positifs ; SAQ myorelaxants positif. Histaminolibération sur sang total : négatif. IgE totale 44 UI/ml. En 2003 : IDR positives pour Succinylcholine, Pancuronium, Rocuronium (négatifs pour Vecuronium 1/10, Atracurium 1/1000, Cisatracurium 1/100, Morphine 1/10000, Nesdonal 1/10). RIA – PAPPC à 6 % B/T avec inhibition positive pour le Flaxedil, Alloferine, Succinylcholine, Pancuronium.

Méthodes

Nous avons refait les tests cutanés (TC) aux curares en 2019 avec les tests d’activation des basophiles (TAB) par cytométrie en flux aux 5 curares testés et le dosage des IgE c260 (AQ).

Résultats

Les TC sont négatifs à Succinylcholine, Rocuronium, Mivacurium, Cisatracurium, Atracurium. Le TAB est négatif pour les 5 curares (témoin positif 70 %) ainsi que le dosage des IgE c260. La tryptasémie de base est normale 3,4μg/l.

Discussion

Nous avons un exemple de négativation totale des TC après une réaction ancienne aux curares, liée probablement à une décroissance du taux d’IgE responsable. Même si on sait que les TC pratiquées plusieurs années après la réaction peuvent se négativer, notre équipe a plusieurs exemples de persistance 30 ans après de la positivité des TC et d’IgE spécifiques AQ. Nous attendons de refaire les tests après sa prochaine anesthésie générale (AG) pour voir si la réintroduction d’un curare positiverait les TC.

Conclusion

Ce cas pose question quant aux demandes de tests aux curares suite à 1 réaction très ancienne. Faut il alors reconvoquer systématiquement le patient pour refaire les tests après une AG utilisant un curare si le premier TC aux curares est négatif ? Peut on vraiment autoriser l’utilisation des curares pour les réactions anciennes jamais testées si les TC et TAB sont négatifs maintenant ? Doit on imaginer les protocoles de tests avec rappel comme pour les antibiotiques ?

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 60 - N° 4

P. 346-347 - juin 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Valeur diagnostique des tests cutanés et du test de provocation aux produits de contraste iodés lors des réactions d’hypersensibilité retardée
  • A. Degoutte, M. Ben Hayoun, E. Castela, J. Pradelli, J. Poissonnet, S. Leroy
| Article suivant Article suivant
  • Relations dose-réponse pour l’efficacité topique et l’activité systémique, équivalence de dose et index thérapeutique relatif pour le furoate de fluticasone (FF), le propionate de fluticasone (FP) et le budésonide (BUD) chez les sujets asthmatiques
  • P. Daley-Yates, N. Brealey, B. Kumar, S. Thomas, D. Austin, S. Shabbir, T. Harrison, D. Singh, N. Barnes, L. Iaz-Chachuat

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.