Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Valeur diagnostique des tests cutanés et du test de provocation aux produits de contraste iodés lors des réactions d’hypersensibilité retardée - 29/07/20

Doi : 10.1016/j.reval.2020.02.130 
A. Degoutte 1, , M. Ben Hayoun 1, E. Castela 2, J. Pradelli 1, J. Poissonnet 3, S. Leroy 3,
1 Pneumologue, Nice, France 
2 Dermatologue, Nice, France 
3 Pneumologue, Grasse, France 

Auteurs correspondants.

Résumé

Introduction

L’incidence croissante ces dernières années de réactions d’hypersensibilité retardée (HSR) aux produits de contraste iodés (PCI) et leur caractère potentiellement grave nécessite une prise en charge rigoureuse et performante. Si la place des tests cutanés (TC) est validée, celle d’un test de provocation par voie intra-veineuse (TPIV) reste à définir. L’objectif principal de cette étude est de mesurer la valeur prédictive négative (VPN) des TC et du TPIV dans le diagnostic d’HSR aux PCI.

Méthodes

Cette étude monocentrique rétrospective sur 4 ans a inclus les patients suspects d’HSR aux PCI. La démarche allergologique consistait en des TC par patchs et IDR à lecture retardée puis un TPIV à un PCI pour lequel les TC étaient négatifs. Complétée du suivi longitudinal des patients, nous avons pu calculer la VPN des TC et du TPIV.

Résultats

Un total de 50 patients a été inclus. Une HSR a été identifiée chez 20 % des patients après TC et 16 % supplémentaires après TPIV. La VPN des TC était de 76,6 % et de 93 % pour les TPIV. Aucune réaction sévère ne fut observée après réintroduction d’un PCI, en vie réelle ou après TPIV. La fréquence des réactions croisées concernait 44 % des cas d’HSR prouvés.

Conclusion

Notre étude confirme l’importance de TC sous forme de PT et d’IDRr dans l’exploration d’une suspicion d’HSR aux PCI, idéalement réalisés dans les 6mois suivant la réaction initiale. La VPN élevée du TPIV doit venir compléter ces TC pour rattraper les faux négatifs et proposer une alternative fiable lors des réactions croisées.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 60 - N° 4

P. 346 - juin 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Un nouveau choc à la Bétadine® ?
  • O. Barbier, J. Goret, M. Bordes, C. Pellerin, S. Guez
| Article suivant Article suivant
  • L’allergique ne l’est plus !
  • D.L.Q. Le Quang, N.D. Diot, F.H. Heritier, C.M. Mullet, C.S. Stirmann, L.G. Garnier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.