Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Étude des exacerbations d’asthme sévères admises dans un service de réanimation pédiatrique d’Ile de France durant 6 ans - 29/07/20

Doi : 10.1016/j.reval.2020.02.167 
I. Haegy Döhring 1, , J. Just 2
1 Service de réanimation pédiatrique, hôpital Raymond Poincaré, Garches, France 
2 Service D’allergologie, hôpital Trousseau, Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’exacerbation d’asthme sévère (EAS) est un motif d’hospitalisation fréquent en réanimation pédiatrique. L’objectif est de chercher l’élément déclenchant (virus, exposition aux allergènes) et quels traitements (médicamenteux, ventilation) sont efficaces selon les phénotypes.

Méthodes

Étude monocentrique rétrospective des patients admis dans le service de réanimation pédiatrique de l’Hôpital Raymond Poincaré à Garches (AP–HP) pour exacerbation asthme sévère entre janvier 2013 et décembre 2018. Analyse épidémiologique, microbiologique, tests allergologiques, thérapeutique (médicamenteuse et ventilatoire), complications, durée d’hospitalisation, traitement de fond à la sortie.

Résultats

99 patients ont été hospitalisés pour ESA (Tableau 1). Les virus (rhinovirus et VRS) sont retrouvés chez l’enfant préscolaire surtout en période automno-hivernale. Les enfants en âge scolaire déclenchent des crises volontiers en mai ou juillet (pics polliniques et de pollution).

Discussion

L’absence de diagnostic d’asthme avant l hospitalisation, la rupture de traitement et la non-maîtrise du protocole d’urgence, l’exposition au tabac sont retrouvés dans les autres séries. Les virus (Rhinovirus et VRS) sont retrouvés chez l’enfant préscolaire surtout en période automno-hivernale. Les enfants en âge scolaire déclenchent des crises volontiers en mai ou juillet (pics pollinique et de pollution). L’efficacité de la VNI se confirme et on constate une diminution des intubation et des complications.

Conclusion

Il faut continuer d’insister sur formation des professionnels et l’éducation thérapeutique pour réduire les EAS.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 60 - N° 4

P. 361 - juin 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Erreurs d’utilisation des systèmes d’inhalation chez l’enfant asthmatique
  • I.Z. Zaidane
| Article suivant Article suivant
  • Comparaison double dose versus dose standard de beta 2 mimétiques dans le traitement des exacerbations modérées à sévères chez l’enfant : étude prospective à propos de 60 cas
  • M. Kabbaj, C. Mahraoui

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.