Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les troubles respiratoires obstructifs du sommeil (TROS) chez les patients ayant une rhinite persistante : du symptôme à la maladie et stratégie diagnostique - 29/07/20

Doi : 10.1016/j.reval.2020.02.195 
B. Omarjee 1, , S. Budhan 2, F. Rubin 3, J.F. Vellin 3, A. Omarjee 4
1 Cabinet de consultation des pathologies respiratoires, de l’allergie et du sommeil, Saint Denis, Réunion 
2 Clinique Omega–Pôle de recherche-ODHIR (obésité-Diabète-Hypertension-Insuffisance Rénale), Le Port, Réunion 
3 Cabinet de ORL, Saint Denis, Réunion 
4 Service de neurologie-CHU de Versailles, Le Chesnay, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’objectif de notre étude était d’évaluer la prévalence de TROS chez les patients présentant une rhinite persistante modérée à sévère. Nous avons réalisé un bilan allergologique et nous avons recherché un syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS) chez les ces patients.

Méthodes

250 patients avaient une rhinite persistante, et une symptomatologie évocatrice du SAOS (score d’EPWORTH>8) et/ou une réponse positive à 3 questions au questionnaire stop-bang (QSB). Ces patients ont bénéficié d’un bilan allergique aux pneumallergènes. 200 patients avaient un test positif et donc une rhinite allergique (RA) et 50 patients, une rhinite non allergique (RNA). Tous les patients ont aussi bénéficié d’une polysomnographie ambulatoire. Le SAOS était défini par l’index d’apnées-hypopnées (IAH). Un traitement du SAOS était initié si l’IAH>30/H ou en cas de somnolence diurne sévère.

Résultats

Les pourcentages médians de temps sommeil en stade 1, 2, 3 et REM (rapid eye movement) étaient respectivement 17 %, 48 %, 19 % et 15 % dans notre population. Les TROS étaient nettement plus fréquents dans le groupe RNA : somnolence diurne (88 % vs 57 %), insomnie (83 % vs 51 %), ronchopathie (85 % vs 66 %), micro-éveils (91 % vs 52 %). La fréquence du SAOS était respectivement de 77 % (n=154) et 90 % (n=45) dans les sous-groupes RA et RNA. L’IAH était compris entre 5–15/H, 15–30/H et>30/H chez respectivement 22 %, 54 % et 24 % des patients. L’IAH était corrélé négativement avec le stade de dyspnée MRC (p=0,003) et n’était pas corrélé avec l’IMC (p=0,065). 40 patients ont été traités par PPC et 3 patients par OAM.

Discussion

Les cytokines IL1, 4 et 10 augmentent la latence et diminuent la durée du REM. IL 1et 6 et TNF sont associées à l’augmentation de la fatigue et troubles de l’humeur. L’histamine est impliquée dans la régulation du cycle veille-sommeil et dans l’éveil.

Conclusion

Notre étude confirme la prévalence importante de TROS chez les patients ayant une rhinite allergique ou une rhinite non allergique. Nous recommandons de dépister ce syndrome avec des questions simples sur la qualité du sommeil.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 60 - N° 4

P. 372 - juin 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude comparative de l’asthme entre la population côtière et centrale à l’île de La Réunion
  • B. Omarjee, F. Rubin, J.F. Vellin, S. Kah
| Article suivant Article suivant
  • Switch thérapeutique d’omalizumab à mépolizumab chez des patients atteints d’asthme sévère à éosinophiles non contrôlés : efficacité du traitement en fonction du poids et des quartiles d’IMC
  • G. Devouassoux, M.C. Liu, K.R. Chapman, B. Chipps, X. Munoz, M. Bergna, A. Gruber, R.G. Price, J. Azmi, S.G. Smith, A. Bourdin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.