Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Un cas d’asthme sévère hyper-éosinophilique avec aggravation paradoxale de l’inflammation bronchique sous mepolizuab et sans amélioration ultérieure sous benralizumab - 29/07/20

Doi : 10.1016/j.reval.2020.02.209 
C. Marcot , N. Khayath, F. De Blay
 Pneumologie, Strasbourg, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Nous exposons ici le cas d’un jeune patient ayant présenté une aggravation paradoxale de son asthme après introduction d’un traitement par mepolizuab avec une majoration de l’inflammation locale à éosinophile. L’utilisation du benralizumab en alternative thérapeutique n’a permis ni de contrôler de la maladie ni d’améliorer l’inflammation bronchique.

Résultats

Un asthme associé à une polypose naso-sinusienne a été porté après une exacerbation chez un jeune de 32 ans sans antécédent respiratoire ni allergique. On retrouvait un terrain atopique avec une allergie alimentaire aux viandes de bœuf et porc survenue également tardivement (l’alpha-gal est négatif) et une polysensibilisation aux acariens, chat, chien et pollens. Il n’y avait pas d’intolérance à l’aspirine. Le phénotypage inflammatoire retrouvait une hyperéosinophilie sanguine (900/mm3) et bronchique (3 % expectorations induites, NO exhalé 40ppb). Une dysfonction des cordes vocales était diagnostiquée et une rééducation en orthophonie a été prescrite avec peu d’efficacité. Il n’y avait pas d’obstruction bronchique avec un VEMS à 94 %. L’asthme restait mal contrôlé sous corticostéroïdes inhalés à fortes doses. La corticothérapie systémique débutée à la suite d’une exacerbation ne pouvait être diminuée en dessous de 30mg/j de prednisolone, un traitement par mepolizumab 100mgSC/4 semaines était alors débuté.

Conclusion

Sous mepolizumab, l’évolution était marquée par l’aggravation paradoxale de l’état du patient (baisse du VEMS à 60 %) et une majoration de son inflammation bronchique via l’élévation du NO exhalé (150 ppb) et des éosinophiles dans les expectorations induites (13 %) malgré la poursuite de la corticothérapie. L’éosinophilie sanguine restait basse. Le mepolizumab est arrêté à 5cures et le benralizumab est débuté 6 mois après sans aucune amélioration. Ce patient a présenté une aggravation paradoxale de son inflammation locale à éosinophile sous mepolizumab sans aggravation de l’éosinophilie sanguine. L’utilisation du benralizumab n’a pas permis d’améliorer l’inflammation bronchique suggérant que la déplétion sanguine en éosinophiles ne s’est pas traduite par une baisse de la migration des éosinophiles dans les bronches.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 60 - N° 4

P. 378 - juin 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Expérience de médecins sur la gestion de l’asthme chez l’adolescent : résultats d’une enquête internationale
  • K. Chong-Fah-Shen, R. Bumbacea, C. Bassani, C.F. Pozo Beltran, D. Le Pham, S. Lefevre, E. Brandatan, M.-J. Vasconcelos, I. Djuric-Filipovic, R. Darlenski, G. Pouessel, A. Gonzalez-Estrada, M. Caminati, L. Kase Tanno, R. Baldaçara, A. Gonzalez-Estrada
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation de la masse grasse au cours de l’asthme : association avec le contrôle et la qualité de vie
  • A. Hedhli, S. Essabaa, M. Mjid, Y. Ouahchi, S. Cheikhrouhou, J. Cherif, S. Toujani, S. Merai

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.