Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Contrôle de l’asthme chez les asthmatiques obèses présentant un syndrome d’apnée obstructive de sommeil - 29/07/20

Doi : 10.1016/j.reval.2020.02.215 
F. Yangui , I. Ktif, H. Cherif, M. Triki, S. Debiche, K. Chaabi, H. Khouani, M.R. Charfi
 Service de pneumologie, hôpital des Fsi, La Marsa, Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’asthme et le syndrome d’apnée obstructive du sommeil (SAOS) partagent plusieurs facteurs de risque tel que l’obésité. Le SAOS est un facteur de non contrôle de l’asthme particulièrement chez les obèses. L’objectif de ce travail était de décrire la fréquence du SAOS chez les asthmatiques obèses et d’évaluer le contrôle de l’asthme chez les asthmatiques présentant un SAOS associé.

Méthodes

Une étude transversale portant sur 36 asthmatiques obèses a été réalisée entre octobre et décembre 2019. Le contrôle de l’asthme a été évalué selon les critères du GINA et par l’« Asthma Control Test ». Une polygraphie ventilatoire a été réalisée pour tous les patients. Le diagnostic de SAOS a été retenu pour un index d’apnées-hypopnées (IAH) ≥5/h.

Résultats

Le SAOS a été confirmée chez 83,3 % des patients. L’âge moyen des asthmatiques porteurs d’un SAOS était de 56,2±11 ans avec une prédominance féminine (66,6 % des patients) et un IMC moyen à 34,9 Kg/m3. L’IAH moyen était de 26,1/h. Le SAOS était léger dans 43,4 % des cas, modéré dans 26,6 % des cas et sévère dans 30 % des cas. L’asthme était allergique dans 27,7 % des cas. Selon le GINA, l’asthme était non contrôlé dans 47,2 % des cas, partiellement contrôlé 22,2 % des cas et contrôlé dans 30,6 % des cas. Le score ACT moyen était à 19. Une corrélation faible et négative a été trouvée entre l’IAH et le score ACT (r=−0,21). La spirométrie était normale dans 25 % des cas. Une atteinte des petites voies aériennes a été observée dans 45 % des cas, un trouble ventilatoire restrictif chez 20 % des patients et un trouble ventilatoire obstructif dans 10 % des cas.

Conclusion

Le SAOS est fréquent chez les asthmatiques obèses. Un mauvais contrôle de l’asthme était fréquent chez les patients atteints de syndrome de chevauchement SAOS-asthme. Par conséquent, le dépistage de l’AOS est important chez les asthmatiques obèses et non contrôlés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 60 - N° 4

P. 380 - juin 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Observance thérapeutique dans l’asthme : quels outils de mesure ?
  • M. Ferchichi, H. Zaibi, E. Ben Jemia, R. Fessi, B. Dhahri, J. Ben Amar, H. Aouina
| Article suivant Article suivant
  • Polysensibilisation dans l’asthme allergique, quels facteurs de risque ?
  • A. Ben Mansour, S. Sbaa, S. Ben Saad, B.E.N.M.A. Jebali, N. Guediri, H. Daghfous, F. Tritar

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.