Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Création d’une carte numérique d’allergie pour la traçabilité des suspicions d’allergie médicamenteuse - 29/07/20

Doi : 10.1016/j.reval.2020.02.226 
L. Ung 1, , G. Ngassam 2, R. Ologeanu-Taddei 2, P. Demoly 1, J. Lartigau 2, A.M. Chiriac 1
1 CHU de Montpelier, Montpellier, France 
2 Université De Montpellier, Montpellier, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Jusqu’à ce jour, la déclaration des suspicions d’allergies médicamenteuses (AM) se fait de façon manuelle avec pour support une carte papier ou dans des logiciels propres à chaque hôpital. Ces outils restent très peu optimaux. D’autres supports sont possibles et utilisés (bracelets, colliers), mais en 2016 les experts du groupe ENDA de l’EAACI estimaient que la carte d’allergie papier restait la plus adaptée. L’unité d’allergologie du CHU de Montpellier a développé avec ses partenaires une carte numérique d’allergie (CNA) basée sur la structuration des données relatives aux AM et l’utilisation d’une technologie blockchain à permission.

Méthodes

Objectif : évaluer l’acceptabilité/la facilité d’usage de la CNA. Des entretiens semi-directifs ont été menés pour recueillir les perceptions de la facilité d’usage, de l’utilité et de l’acceptabilité et des freins potentiels de l’utilisation de la CNA. Ces entretiens, portant sur des maquettes interactives, ont permis l’amélioration de la CNA et la conception du prototype.

Résultats

Onze patients et cinq médecins ont été interviewés. La majorité des patients (80 %) disaient ne pas utiliser les applications en santé, par méconnaissance des applications disponibles, par résistance face aux technologies de l’information ou par préférence d’un contact direct avec le médecin. En revanche, la plupart des médecins en utilisaient et la totalité utilisait les logiciels métier. Quatre-vingt trois pour cent des patients étaient prêts à utiliser une application pour la traçabilité de leurs suspicions d’AM et 100 % étaient d’accord que l’accessibilité sur tout type de supports à tout moment était un avantage. Si le processus d’identification était indiqué comme laborieux par 80 % des patients, trois quarts estimaient que le contenu de la carte était clair. Les freins exprimés (par patients et médecins) étaient liés principalement à la confidentialité des données et la longueur de l’étape d’identification.

Discussion

Une CNA représente une alternative attractive à la documentation actuelle en AM.

Conclusion

Des évaluations du prototype sont prévues, de même que l’extension à toutes les vigilances, notamment allergiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 60 - N° 4

P. 384-385 - juin 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Caractéristiques des syndromes d’intolérance aux odeurs chimiques (SIOC) vus en consultation de pathologie professionnelle au CHI Créteil
  • M.T. Le Cam, A. Rezzik, P. Andujar, M. Gain, J.P. L’huillier, M. Matrat, S. Morel, J.C. Pairon
| Article suivant Article suivant
  • Intérêt de la mesure de la compétition entre IgE et IgG spécifiques pour le suivi de l’allergie au lait de vache
  • N. Casanovas, A. Martin-Blondel, S. Pinchemel, G. Chamayou, J. Vitte, P.A. Apoil

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.