Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Association of high-sensitivity C-reactive protein with susceptibility to Schizophrenia in Tunisian population - 30/07/20

Association de la protéine C-réactive ultra-sensible avec la survenue de la schizophrénie en Tunisie

Doi : 10.1016/j.encep.2019.10.001 
F. Ayari a, , A. Ben Chaaben a, H. Ben Ammar b, R. Nefzi b, N. Ouni a, O. Mihoub a, H. Abaza a, A. Aissa b, H. Douik a, S. Gara a, A. Larnaout b, A. Salmi a, A. Ben Ammar-el Gaaied d, M. Leboyer c, Z. El Hechmi b, F. Guemira a, R. Tamouza c
a Clinical Biology Department, Salah Azaiz Institute, Tunis, Tunisia 
b Research Unit 03/04 Schizophrenia and Department of Psychiatry F, Razi Hospital, Mannouba, Tunisia 
c Inserm U 955, FondaMental foundation, department of psychiatry, university hospital Mondor, AP–HP, 1006 Créteil, France 
d Immunology Department, Faculty of Mathematics, Physics and Natural Sciences, Tunis El Manar University, Tunis, Tunisia 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

The pathogenic mechanisms underlying Schizophrenia (SZ), one of the most frequent mental disorders, are complex and poorly understood. Several evidences suggest that inflammatory processes may underpin some of its neurobiological correlates. The aim of this study was: (i) to analyze the potential association between circulating levels of the C-reactive protein (CRP), a crucial inflammatory marker, and Schizophrenia in Tunisian patients and healthy controls (HC) cohorts; (ii) to investigate the genetic diversity of three CRP variants (rs1417938, rs1130864 and rs1205) and; (iii) to analyze a potential relationship between expression and genetic data and clinical and socio demographical characteristics. CRP polymorphisms were exanimated for 155 patients and 203 HC by taqMan5′-nuclease. High-sensitivity CRP (hs-CRP) serum level was measured in 128 clinically stable out-patient SZ patients and 63 HC subjects via an automated biochemical analyzer. We found that hs-CRP levels were significantly higher in SZ patients as compared to HC. No significant differences were found when the proportions of CRP variants were compared in patients and HC. Further analysis according to clinical and socio demographical characteristics revealed a positive association with age and hypertension. Our data on an original Tunisian sample confirm the previous finding in others population groups.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

La schizophrénie (SZ) est une psychose majeure grave, habituellement chronique, invalidante et caractérisée par des rechutes fréquentes. Cette psychose pose un vrai problème de santé publique en Tunisie ainsi que dans le monde puisqu’elle présente plus que 1 % de la population générale. L’hypothèse neurodéveloppementale de la SZ suggère, que l’inflammation prénatale sensibilise le cerveau en développement à une atteinte subséquente durant le jeune âge, augmentant le risque de développer la maladie. Récemment, des travaux ont mis en avant le rôle central des processus inflammatoires chroniques dans la physiopathologie de la SZ. En particulier, il a été montré que la protéine C-réactive (CRP), marqueur inflammatoire chronique spécifique et facile à doser dans une prise de sang, est augmentée dans la SZ.

Objectifs

Afin d’évaluer l’association de la CRP avec la susceptibilité à la SZ nous nous sommes proposés : (i) d’effectuer le dosage sérologique de la CRP ultra-sensible ; (ii) d’étudier trois variants du gène CRP [rs1417938 (A/T), en position +29 situés au niveau de la région intronique, rs1130864 (A/G), en position +1444 et rs1205 (C/T), en position +1846, ces derniers sont situés au niveau de la région 3′ UTR de l’exon 2], d’évaluer leurs fréquences haplotypiques chez les patients schizophrènes et les comparer avec des témoins sains ; (iii) de coupler les données phénotypiques (taux sérique de CRP ultra-sensible) avec les données génotypiques et clinico-démographiques des patients atteints par cette psychose.

Méthodes

Le dosage sérologique de la CRP ultra-sensible a été réalisé chez 128 patients, cliniquement stabilisés, et 63 témoins sains, qui ne présentent pas des antécédents des troubles psychologiques, via un bio-analyseur automatique. L’impact potentiel de ces polymorphismes a été étudié dans une population de 155 patients schizophrènes et 203 témoins sains en utilisant la technique de discrimination allélique TaqMan. Les patients ont été recrutés à l’hôpital psychiatrique «Razi», Manouba. Le diagnostic de SZ a été réalisé selon les critères du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, 4e-édition (DSM-IV). Nous avons, au préalable, obtenu leurs consentements à participer à l’étude. Ont été exclus de l’étude les patients porteurs d’une affection médicale (maladies immunes et auto-immunes), les patients qui utilisent des médicaments immunosuppresseurs pouvant influencer le diagnostic. L’analyse statistique des résultats génétiques a été effectuée à l’aide d’un logiciel Compare Excel files V 2.1 en utilisant le test χ2. Les taux sérologiques de CRP ultra-sensible présentent une distribution non gaussienne donc on a utilisé des tests non paramétriques avec le logiciel R 3.3 .2 pour effectuer la comparaison des taux sérologiques de CRP ultra-sensible entre les patients et les témoins et les corréler avec les données génotypiques et clinico-démographiques.

Résultats

L’analyse de nos résultats a montré que les patients schizophrènes présentent un taux de CRP ultra-sensible sérique significativement plus élevé par rapport aux témoins (médiane=2,50 vs 1,03mg/L, W=63,095, p=9,710-14). Aucune différence significative n’a été constatée lorsque les fréquences alléliques, génotypiques et haplotypiques des polymorphismes étudiés [rs1417938 (A/T), rs1130864 (A/G), et rs1205 (C/T)] du gène CRP ont été comparées entre les patients schizophrènes et les témoins sains. Les corrélations entre les données phénotypiques et les données clinico-démographiques ont révélé que le taux de CRP ultra-sensible sérique augmente avec l’âge chez les patients atteints par la SZ (Rho=0,218, p=0,017). Les patients schizophrènes et hypertendus présentent aussi un taux de CRP ultra-sensible sérique significativement plus élevé par rapport aux patients SZ non hypertendus (médiane=2.54 vs 2,10mg/L, W=1959, p=0,00503).

Conclusions

Nos résultats, réalisés sur une population d’origine Tunisienne, confirment celles des études précédentes. Ces résultats, s’ils sont répliqués dans une plus large cohorte, suggèrent fortement que la concentration sérique de CRP ultra-sensible pourrait constituer un marqueur biologique qui serait avantageux dans le diagnostic et le pronostic des patients schizophrènes en Tunisie. En effet, afin de confirmer nos résultats, il serait important de pouvoir génotyper d’autres polymorphismes qui touchent le gène CRP et qui pourraient être associés à l’augmentation du taux sérique de la CRP ultra-sensible observée chez les patients schizophrènes en Tunisie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Schizophrenia, Mental disorder, CRP polymorphisms, Circulating high-sensitivity CRP, Inflammation, Immune dysfunction

Mots clés : Schizophrénie, Trouble mental, Polymorphismes du gène CRP, CRP ultra-sensible, Inflammation, Dysfonctionnement immunitaire


Plan


© 2019  L'Encéphale, Paris. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 46 - N° 4

P. 241-247 - août 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’Eyes Movement Desensitization and Reprocessing auprès des enfants avec Trouble Stress Post-Traumatique : une expérience tunisienne
  • S. Bourgou, N. Ben Mansour, A. Bouasker, R. Ridha, M. Zaghrout, A. Belhadj
| Article suivant Article suivant
  • Révision de l’échelle française de mesure de la sociotropie et de l’autonomie : validation d’une échelle à 20 items mesurant de dépendance sociale de primo-entrants à l’université
  • E. Lefeuvre, M. Jean, G. Guihard

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.