Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Contribution of post-mortem Computed Tomography in a case of manual strangulation: An example of “gas bubble sign” - 02/08/20

Apport du scanner post-mortem en cas de strangulation manuelle : un exemple de « gas bubble sign »

Doi : 10.1016/j.medleg.2020.06.002 
M. Ducloyer a, b, h, , G. Visseaux a, A. Bruniau c, R. Clement a, D. Ben Salem d, h, E. Dumousset e, h, G. Gorincour f, h, F. Dedouit g, h
a Service de médecine légale, CHU de Nantes, 30, boulevard Jean-Monnet, 44000 Nantes, France 
b Service de radiologie centrale, CHU de Nantes, Hôtel-Dieu, 1, place Alexis-Ricordeau, 44000 Nantes, France 
c Institut d’histopathologie, 55, rue Amiral-du-Chaffault, CS 50424, 44104 Nantes cedex 4, France 
d Service de neuroradiologie et d’imagerie forensique, CHU de Brest, 2, avenue Foch, 29200 Brest, France 
e Service de radiologie médicale, CHU de Clermont-Ferrand, 58, rue Montalembert, 63000 Clermont-Ferrand, France 
f IMAGE2 (Institut méditerranéen d’imagerie médicale appliquée à la gynécologie, la grossesse et l’enfance), 6, rue Rocca, 13008 Marseille, France 
g Service de médecine légale, CHU de Toulouse, Rangueil, 1, avenue du professeur-Jean-Poulhès, 31400 Toulouse, France 
h GRAVIT Study Group (Groupe de recherche en autopsie virtuelle et imagerie thanatologique), Toulouse, France 

Corresponding author at: Unité médico-judiciaire, 30, boulevard Jean-Monnet, 44000 Nantes, France.Unité médico-judiciaire30, boulevard Jean-MonnetNantes44000France
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Sunday 02 August 2020

Summary

We report an example of “gas bubble sign”, a specific and little-known sign of laryngohyoid fractures at post-mortem computed tomography, in a case of manual strangulation. It reinforces the role of post-mortem computed tomography to highlight laryngeal injuries in case of fatal pression of the neck.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Nous rapportons un exemple de « gas bubble sign », un signe spécifique et méconnu de fracture laryngée en scanner post-mortem, dans un cas de strangulation manuelle. Cet exemple renforce le rôle important du scanner post-mortem pour mettre en évidence des lésions laryngées en cas de pression fatale du cou.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Post-mortem computed tomography, Gas bubble sign, Manual strangulation

Mots clés : Scanner post-mortem, Gas bubble sign, Strangulation manuelle


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.