Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Cardiac resynchronization therapy: which device to implant? - 09/04/08

Doi : ACVD-01-2008-101-1-1875-2136-101019-200800563 

C. Leclercq,

C. Mabo,

J.C. Daubert

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La resynchronisation cardiaque est une technique aujourd’hui validée chez les patients en insuffisance cardiaque sévère malgré un traitement médical optimal avec dysfonction ventriculaire gauche systolique et un asynchronisme cardiaque défini par une durée des QRS supérieure à 120 ms. Une fois l’indication de resynchronisation cardiaque retenue, le choix de la prothèse la plus approprié (stimulateur ou défibrillateur) se pose. Les données de la littérature ont montré que ces patients sont exposés à la mort subite qui est le plus souvent, mais pas toujours, d’origine rythmique. Les études de prévention primaire ont montré le bénéfice significatif du défibrillateur implantable sur la mortalité globale et sur la mortalité rythmique. Cependant les patients candidats à la resynchronisation cardiaque sont différents des patients inclus dans les études qui ont démontré le bénéfice du défibrillateur automatique implantable en préventio primaire avec notamment un âge plus élevé et de nombreuses comorbidités associées. Le choix sera donc orienté en fonction du bénéfice attendu et des pathologies associées et à discuter au cas par cas en tenant également compte de considérations médico-économiques et des complications potentielles de chaque type de prothèse. Les nouvelles générations de prothèse permettent également d’avoir des informations pertinentes sur le statut hémodynamique de ces patients insuffisants cardiaques et donc de détecter plus tôt les décompensations cardiaques. Le développement de la télécardiologie devrait permettre aux médecins en charge des patients d’être informés très tôt de la dégradation hémodynamique des patients et d’éviter des hospitalisations itératives.

© 2008 Published by Elsevier Masson SAS.

Abstract

Cardiac resynchronization therapy is now a validated treatment for patients with moderate to severe heart failure despite optimal drug treatment with left ventricular systolic dysfunction and cardiac dyssynchrony defined by wide QRS greater than 120 ms. Once an indication for cardiac resynchronization therapy has been confirmed the choice of the most appropriate device (pacemaker or intracardiac cardioverter defibrillator (ICD)) needs to be made. In heart failure patients the risk of sudden death, mainly but not always related to arrhythmic cause is high. Previous studies of primary prevention of sudden cardiac death in patients with a poor left ventricular function have shown that ICD therapy significantly reduces overall mortality and arrhythmic mortality. However patients candidates to cardiac resynchronization therapy are different from those included in the ICDs trials because they are older and have more comorbidities. The choice of the devices has to consider the potential benefit of the therapy, the comorbidities, the life expectancy but also the cost-effectiveness and the potential complications related to the device. Now, new devices provide information about the hemodynamic status of this heart failure population and thus provide an early detection of heart failure decompensation. The development of home monitoring should alert very early the physicians of the occurrence of a heart failure decompensation and thus to avoid recurrent hospitalisations for heart failure decompensation.

© 2008 Published by Elsevier Masson SAS.


Mots clés : Resynchronisation cardiaque , Insuffisance cardiaque , Stimulation cardiaque , Défibrillateur automatique implantable

Keywords: Cardiac resynchronization Therapy , Heart failure , Cardiac pacing , Intracardiac cardioverter Defibrillator


Plan



© 2008 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 101 - N° 1

P. 55-60 - janvier 2008 Retour au numéro

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.