Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Carcinomes canalaires in situ - 17/08/20

[865-A-30]  - Doi : 10.1016/S0246-1064(20)57620-2 
C. Mathelin, MD PhD a, , D. Antoni b : MD, M. Lodi c : MD, M.-P. Chenard d : MD, S. Molière e : MD
a Service de chirurgie, Institut de cancérologie Strasbourg Europe (ICANS), 17, avenue Albert-Calmette, 67200 Strasbourg cedex, France 
b Service de radiothérapie, Institut de cancérologie Strasbourg Europe (ICANS), 17, avenue Albert-Calmette, 67200 Strasbourg cedex, France 
c Hôpital de Hautepierre, CHRU de Strasbourg, avenue Molière, 67200 Strasbourg cedex, France 
d Département de pathologie, Hôpital de Hautepierre, CHRU de Strasbourg, avenue Molière, 67200 Strasbourg cedex, France 
e Unité d'imagerie mammaire, Hôpital de Hautepierre, CHRU de Strasbourg, avenue Molière, 67200 Strasbourg cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 12
Iconographies 7
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Le carcinome canalaire in situ (CCIS) est défini comme une prolifération de cellules malignes dans les canaux galactophoriques, sans franchissement de leur membrane basale. Les CCIS représentent environ 10 à 15 % de l'ensemble des cancers mammaires. Leur prise en charge thérapeutique a pour objectif de prévenir le développement d'un cancer infiltrant tout en évitant un surtraitement potentiel des patientes. Plusieurs facteurs interviennent dans le choix du traitement adéquat : l'âge de la patiente, ses comorbidités et ses facteurs de risque, la taille du CCIS et ses facteurs pronostiques (grade, focalité, présence de nécrose). Les deux principales thérapeutiques du CCIS sont la chirurgie et la radiothérapie, dont les modalités sont en pleine évolution. La place de l'hormonothérapie n'est pas établie. Actuellement, les CCIS unifocaux dont la taille est inférieure à 5 cm sont traités par chirurgie conservatrice, parfois associée à un geste oncoplastique et toujours suivie d'une radiothérapie. Les CCIS de grande taille ou à foyers multiples doivent bénéficier d'une mastectomie associée à un prélèvement de ganglion sentinelle. Une reconstruction mammaire immédiate doit être proposée chaque fois que celle-ci est possible et souhaitée par la patiente. Une désescalade de la radicalité de la chirurgie, en préservant à la fois l'étui cutané et la plaque aréolomamelonnaire, ou en évitant la lymphadénectomie sélective sentinelle, paraît raisonnable à condition de bien sélectionner et informer les patientes. Des essais cliniques, évaluant l'abstention de radiothérapie, voire l'abstention de chirurgie avec surveillance active pour des patientes à faible risque, sont en cours. Les signatures moléculaires doivent encore bénéficier d'une validation pour mieux identifier le risque évolutif des CCIS. Enfin, des travaux de recherche fondamentale visent à mieux comprendre les mécanismes moléculaires de l'invasion, dans le but d'améliorer la quantification des risques et d'identifier de nouvelles cibles visant à prévenir l'invasion.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Carcinome canalaire in situ, Cancer du sein, Écoulement, Microcalcifications, Dépistage, Désescalade


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Cancers du sein inflammatoires
  • H. Boussen, S. Labidi, N. Mejri, A. Belaid, H. Bouzaiene, H. El Benna, M. Afrit, A. Gamoudi, S. Hemissa, F. Benna, K. Rahal, J. Gligorov, Y. Belkacemi
| Article suivant Article suivant
  • Cancer du sein associé à la grossesse
  • L. Selleret, O. Mir, E. Lass, E. Darai

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.