Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Endophtalmie à Phoma glomerata après plaie du globe et efficacité du traitement par voriconazole en intravitréen - 09/04/08

Doi : JFO-01-2008-31-1-0181-5512-101019-200800785 

M.-H. Errera [1],

P.-O. Barale [1],

H. Nourry [2],

O. Zamfir [3],

A. Guez [1],

J.-M. Warnet [2],

J.-A. Sahel [1],

C. Chaumeil [3]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Endophtalmie à Phoma glomerata après plaie du globe et efficacité du traitement par voriconazole en intravitréen

Nous rapportons le premier cas d’endophtalmie à Phoma glomerata chez un homme âgé de 32 ans, qui a présenté une endophtalmie avec hypopion 7 jours après une chirurgie de décollement de la rétine post-traumatique consécutive à une plaie du globe. Après la ponction de chambre antérieure, une injection intravitréenne d’antibiotiques fut effectuée (ceftazidime et vancomycine) à titre systématique, puis un traitement intravitréen par amphotéricine B fut prescrit suite à la découverte de filaments mycéliens à l’examen microscopique de l’humeur aqueuse. Devant l’inefficacité de l’amphotéricine B, une injection intravitréenne de voriconazole fut alors décidée, suivie d’une résolution de l’infection. Les cultures réalisées à partir du prélèvement de chambre antérieure mirent en évidence un champignon filamenteux — Phoma glomerata. Les valeurs des concentrations minimums inhibitrices (CMI) de la souche étaient de 1 µ g/ml pour l’amphotéricine B, de 2 µ g/ml pour la caspofongine, et ≥ à 8 µ g/ml pour l’itraconazole, la CMI du voriconazole était de plus de 8 µ g/ml. L’efficacité clinique observée après l’injection intravitréenne peut s’expliquer par les concentrations intravitréennes élevées obtenues. La gravité des infections endo-oculaires à champignons filamenteux et la gravité potentielle des infections à Phoma lors de traumatismes oculaires nécessitent le recourt à une thérapie agressive par injection intravitréenne de voriconazole.

Abstract

Usefulness of voriconazole in treatment of Phoma glomerata after penetrating injury

We report the first case of endophthalmitis caused by Phoma glomerata. A 32-year-old man who underwent retinal detachment surgery consecutive to a penetrating globe injury presented with endophthalmitis 7 days after surgery. Anterior chamber tap and intravitreal injection of antibiotics (ceftazidime and vancomycin) were performed systematically. Fungus was observed at microscopic examination of the aqueous humor and treatment with intravitreal injection of amphotericin B was decided. The patient failed to improve with intravitreal amphotericin B but responded clinically to intravitreal voriconazole. The fungus was identified after culture as Phoma glomerata. The MIC for amphotericin B was 1µg/ml, for caspofungin was 2µg/ml, and for itraconazole was 8µg/ml or more. The MIC for voriconazole was up to 8µg/ml. The clinical response after intravitreal injection may be related to the high concentrations reached in the vitreous. Because of severity and ominous prognosis of intraocular fungal infections and posttraumatic Phoma ocular infections, aggressive management is required by intravitreal voriconazole administration.


Mots clés : Voriconazole , Phoma glomerata , traitement , endophtalmie fongique exogène

Keywords: Voriconazole , Phoma glomerata , treatment , exogenous fungal endophthalmitis


Plan



© 2008 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 31 - N° 1

P. 62-66 - janvier 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Caractéristiques socio-économiques, oculaires et systémiques des patients opérés de cataracte : particularités d’une population suburbaine en situation de précarité et mode de prise en charge en centre hospitalo-universitaire
  • R. Gineys, C. Rohart, G. Chaine
| Article suivant Article suivant
  • Les druses papillaires de l’enfant : à propos de 3 cas
  • R. Kamoun, I. Mili Boussen, O. Beltaief, A. Ouertani

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.