S'abonner

Couvertures vaccinales des professionnels de santé en établissement de santé contre la grippe, la rougeole, la coqueluche et la varicelle et position vis-à-vis de l’obligation vaccinale, 2019 - 22/08/20

Doi : 10.1016/j.medmal.2020.06.041 
S. Vaux 1, L. Fonteneau 1, M. Pefau 2, A. Venier 2, A. Gautier 1, S. Soing Altrach 1, P. Parneix 2, D. Levy-Bruhl 1
1 Santé publique France, Saint-Maurice, France 
2 CPIas Nouvelle- Aquitaine, Bordeaux, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les vaccinations contre la grippe, la rougeole, la coqueluche et la varicelle sont recommandées pour les soignants. Cette étude vise à estimer les couvertures vaccinales (CV) nationales et régionales des professionnels de santé en établissements de santé (ES) et d’étudier la position des professionnels vis-à-vis de l’obligation vaccinale.

Matériels et méthodes

L’étude a été conduite de mai à juillet 2019 selon un sondage à trois degrés (ES, services, professionnels). Les données de vaccination déclaratives ont été recueillies par entretiens individuels dans les services et complétées grâce aux carnets de vaccination. Les analyses prennent en compte le plan de sondage, un redressement post-stratification et des régressions de Poisson pour les analyses multivariées.

Résultats

Sur les 273 ES sollicités, 167 ont participé et 8 594 professionnels ont été inclus (1238 médecins, 405 sages-femmes, 3674 infirmiers, 3277 aide-soignants ; dont 1 110 professionnels dans les DOM). La CV antigrippale pour la saison 2018–2019 est estimée à 34,8 % [IC95 % : 32,4–37,4] (n=2664) et varie en fonction de la profession, de l’âge, du sexe et de la région (DOM : 12 % (101/1110)). La CV contre la rougeole (au moins 1 dose) est estimée à 73,3 % [71,0–75,5] (4546/5723) chez les professionnels sans antécédents de rougeole et varie en fonction de la profession, de l’âge, du service et de la région. La CV contre la coqueluche est estimée à 53,5 % [IC95 % : 49,9–57,0] et varie en fonction de la profession, du service, de l’âge, du sexe et de la région. La CV contre la varicelle est estimée à 26,4 % [23,0–30,2] (288/1203) chez les professionnels sans antécédents de varicelle et varie en fonction de la profession, du service, de l’âge et de la région. Les médecins et les sages-femmes sont généralement les mieux vaccinés. L’apport du carnet de vaccination par 22 % (1900) des professionnels a permis de valider les données déclaratives et d’estimer les CV à 2 doses. En tenant compte des antécédents de rougeole (37 %, 2871) et de varicelle (87 %, 7391), 15 % des professionnels restent à vacciner contre la rougeole, et 10 % contre la varicelle. Les comparaisons avec les données de CV de 2009 montre des augmentations des CV rougeole (+23 points) et coqueluche (+39 points) et une stabilité pour la varicelle (-3 points). Ces évolutions sont contrastées en fonction des types de professionnels. Interrogés sur leur position vis-à-vis de l’obligation vaccinale pour leur profession, 43 % (3570) des professionnels se déclarent « très favorable » ou « plutôt favorable » pour la grippe, 73 % (6254) pour la rougeole, 72 % (6243) pour la coqueluche et 57 % (4951) pour la varicelle. Pour toutes ces vaccinations, les médecins puis les sages-femmes se déclarent plus favorables que les autres professionnels.

Conclusion

Les CV méritent d’être encore renforcées notamment chez les infirmiers et aides-soignants les plus en contacts avec les patients à risques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 50 - N° 6S

P. S17-S18 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Arrêt de l’antibiothérapie en cours de neutropénie pour fièvre d’origine indéterminée en hématologie stérile : RELAPS, une étude de cohorte bicentrique descriptive
  • R. Paret, J. Talarmin, A. Le Bourgeois, G. Guillerm, T. Gastinne, M. Couturier, D. Boutoille, S. Ansart, B. Gaborit
| Article suivant Article suivant
  • Vaccination rVSV-Zebov des personnels des organisations non gouvernementales: un an d’expérience
  • C. Ficko, F. Kramp, V. Lamand, P. Conan, M. Gominet, M. Cabon, L. de Moissy, F. Manificat, N. Massy, D. Andriamanantena

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.