Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Anesthésie de la femme enceinte dans le contexte de la pandémie de COVID-19 - 30/08/20

Obstetric anaesthesia during the COVID-19 pandemic

Doi : 10.1016/j.pratan.2020.07.005 
Nithiya Ung a, , Marie Pierre Bonnet a, b
a DMU DREAM, service d’anesthésie réanimation, hôpital Armand-Trousseau, Sorbonne université, AP–HP, 26, avenue du Dr Arnold-Netter, 75012 Paris, France 
b Inserm, INRA, Center of Research in Epidemiology and statistics/CRESS/Obstetrical Pediatric and perinatal epidemiology Research Team (EPOPé), université de Paris, 75004 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La pandémie de COVID-19 n’a pas épargné les femmes enceintes. Le tableau clinique et biologique est peu spécifique mais la littérature n’a pas retrouvé de susceptibilité accrue des parturientes, à l’infection virale, notamment aux formes graves, ayant comme principale conséquence une prématurité induite et les complications qui en résultent. La pandémie a fait revoir l’organisation de la prise en charge des femmes enceintes, avec une généralisation de la téléconsultation et une réduction d’accès des d’accompagnants en salle de travail comme en suite de couche. La décision du mode d’accouchement est restée uniquement dépendante de l’évaluation obstétricale dans les formes mineures ou asymptomatiques, de même que le mode d’anesthésie à privilégier pour le travail ou la césarienne est resté l’anesthésie locorégionale périmédullaire, en prenant soins de vérifier l’hémostase du fait de l’impact du virus, notamment sur le taux de plaquettes. D’autres situations spécifiques, comme la prise en charge de la fièvre ou de l’hypertension artérielle du péri-partum, n’ont pas été modifiées par le statut viral des parturientes. Le post-partum est la période qui a fait l’objet du plus grand nombre de modifications avec l’administration plus large d’anticoagulants et une utilisation restreinte des AINS. Le point clé de la prise en charge obstétricale en cette période de pandémie a finalement été la coopération interdisciplinaire, impliquant anesthésiste-réanimateur, gynécologue et pédiatres.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Pregnant women and parturients have also been concerned by the COVID-19 pandemic. However, they are not especially at risk for severe forms of the disease prone to induce prematurity but without transmission to the fœtus. Obstetrical management of parturients have changed with an extensive use of teleconsultation and a limitation of relatives in the delivery room and in the ward. The choice of the mode of delivery remains determined by obstetrical reasons, and use of regional anaesthesia remains recommended for labour and caesarean section provided there is not haemostasis disorders. The pandemic issue has not change management of fever and hypertension. The post-partum period is more impacted due to an increased risk of thromboembolic events justifying an extended use of anticoagulants. On the other hand, the use of non-steroidal anti-inflammatory drugs is restricted. The key point was cooperation between obstetricians, anaesthesiologists, intensivists and pediatrician.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : COVID-19, SARS-CoV-2, Anesthésie obstétricale, Parturiente, Anesthésie périmédullaire, anticoagulation

Keywords : COVID-19, SARS-CoV-2, Obstetrical anaesthesia, Pregnancy, Regional anaesthesia, Anticoagulation


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° 4

P. 196-201 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Coagulopathie associée au COVID-19 : les éléments essentiels pour l’anesthésiste-réanimateur
  • Léa Satre Buisson
| Article suivant Article suivant
  • Relation avec les familles soumises aux restrictions d’accès des patients hospitalisés en réanimation
  • Fabienne Fieux, Nicolas Hantala, Lea Satre-Buisson, Buenn Quillerou

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.