Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Aspects périnatals de la maltraitance - Les violences conjugales pendant la grossesse : dépistage et orientation par les soignants - 10/04/08

Doi : JGYN-02-2005-34-S1-0368-2315-101019-ART11 

R. Henrion

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La grossesse est un moment privilégié pour dépister les violences conjugales en raison de la fréquence des consultations prénatales et du lien de confiance qui s’établit le plus souvent entre le personnel médical et les patientes. Le dépistage est facile lorsqu’on constate des lésions physiques évidentes. Il l’est beaucoup moins devant des séquelles variées, une aggravation de certaines pathologies chroniques, des troubles psychosomatiques, des complications obstétricales. Le dépistage est difficile lorsque les troubles sont essentiellement psychiques. Il convient au moindre doute de poser quelques questions simples après avoir mis la patiente en confiance. Si l’on découvre l’existence de violences conjugales, on doit en apprécier la gravité, consigner les éléments utiles dans un dossier, rédiger éventuellement un certificat d’incapacité totale de travail (ITT), soigner la patiente, mais aussi l’informer et l’orienter. Il est parfois indiqué de faire un signalement aux autorités judiciaires ou administratives.

Abstract

Domestic violence during pregnancy: screening and management.

Because pregnant women are seen regularly for prenatal visits and most often develop a feeling of trust with the health care providers, pregnancy offers an important opportunity to detect domestic violence. Visible physical lesions are obvious signs of domestic violence but detection is much more difficult when the signs are limited to various sequelae, exacerbation of chronic conditions, psychosomatic problems, or obstetrical complications. It is even more difficult when the disorders are essentially psychological. If there is the slightest doubt, the clinician should, after gaining the patient’s trust, ask a few simple questions. When domestic violence is discovered, the physician should evaluate its severity, note all useful elements in the medical record, and as required, write a medical certificate declaring temporary disability. The patient needs treatment but also information and support. It may be necessary to report the case to the judiciary or administrative authorities.


Mots clés : Violence conjugale , Grossesse , Santé des femmes

Keywords: Domestic violence , Pregnancy , Women health


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° SUP1

P. 62-67 - février 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Aspects périnatals de la maltraitance - La violence à l’égard des équipes hospitalières : éléments de réponse
  • M. Uzan, C. Gozlan, E. Di Lorio
| Article suivant Article suivant
  • Aspects périnatals de la maltraitance - Violences institutionnelles faites aux femmes enceintes en situation de grande précarité
  • O. Demeure

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.