Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Aspects cliniques et thérapeutiques des névralgies des nerfs trijumeau et glossopharyngien - 01/09/20

[17-023-A-80]  - Doi : 10.1016/S0246-0378(20)41879-2 
M. Sindou a, b,  : Docteur en médecine, Docteur en sciences, A. Brinzeu c : Docteur en médecine, Docteur en sciences, B. Laurent, Docteur en médecine, PhD d
a Université de Lyon 1, Lyon, France 
b Clinique Bretéché, 3, rue de la Beraudière, 44000 Nantes, France 
c Université de médecine et pharmacie « Victor Babes », Timișoara, Roumanie 
d CHU de Saint-Étienne Nord, Saint-Étienne, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 18
Iconographies 11
Vidéos 0
Autres 3

Résumé

Les névralgies du nerf trijumeau sont (comme d'ailleurs celles du nerf glossopharyngien, 100 fois moins fréquentes) - de par leur caractère épileptiforme - une affection très particulière qui n'a pas son équivalent dans le cadre de la neurologie. Le diagnostic est facile dans les formes typiques, et cela sur les seuls critères cliniques et la sensibilité aux anticonvulsivants, mais il peut être difficile dans les formes atypiques ou vieillies. Lorsqu'elles viennent révéler une pathologie de voisinage, ces névralgies correspondent alors à l'entité des névralgies « secondaires ». Dans l'éventualité contraire, la névralgie peut être dite primaire, auquel cas il en existe deux formes qui ont les définitions internationales suivantes. Lorsque la névralgie est attribuée à des altérations de la racine, le plus souvent liées à une compression vasculaire, elle est alors définie comme « classique ». C'est l'éventualité la plus fréquente. Dans le cas contraire, elle est définie comme idiopathique. Devant toute névralgie, il faut demander des avis spécialisés et réaliser des explorations complémentaires, en particulier une imagerie par résonance magnétique (IRM) encéphalique. L'IRM doit tout d'abord comporter des séquences standard pour éliminer une névralgie secondaire afin d'en traiter la cause de façon spécifique ; ainsi que des séquences spéciales à haute résolution dans le but de visualiser une compression vasculaire et/ou des anomalies de structure de la racine. Une fois reconnue comme classique ou idiopathique, cette névralgie requiert des traitements médicamenteux spécifiques, en première intention les anticonvulsivants. En cas d'échappement et/ou d'intolérance à ces médications, les méthodes chirurgicales actuelles permettent d'obtenir la sédation des douleurs dans la plupart des cas, par la décompression vasculaire microchirurgicale en première option si un conflit neurovasculaire est authentifié, ou, à défaut, d'en assurer son contrôle par les techniques lésionnelles percutanées ou la radiochirurgie stéréotaxique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Névralgie du nerf trijumeau, Névralgie trigéminale classique, Conflit vasculonerveux, Névralgie du nerf glossopharyngien, Douleurs céphaliques, Traitements antalgiques anticonvulsivants, Décompression vasculaire microchirurgicale, Rhizotomies percutanées, Radiochirurgie stéréotaxique


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Algie vasculaire de la face
  • A. Donnet
| Article suivant Article suivant
  • Névralgie du trijumeau et neurochirurgie
  • M. Sindou, A. Brinzeu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.