Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Étude de phase III, contrôlée, randomisée, de supériorité de galcanézumab versus placebo, chez les patients atteints de migraine difficile à traiter : résultats de l’étude CONQUER - 08/09/20

Doi : 10.1016/j.neurol.2020.01.286 
Wim M. Mulleners 1, Byungkun Kim 2, Miguel Ja Láinez 3, Michel Lanteri-Minet 4, , Sheena K. Aurora 5, Russell M. Nichols 5, Shufang Wang 6, Antje Tockhorn-Heidenreich 7, Holland C. Detke 5
1 Service de neurologie, Canisius Wilhelmina Hospital, Nijmegen, Pays-Bas 
2 Service de neurologie, Eulji Hospital, Séoul, République de Corée 
3 Hospital clínico universitario, Universidad Católica de Valencia, València, Espagne 
4 Service de traitement de la douleur, CHU de Nice et FHU InovPain, Université Côte d’Azur, Nice 
5 Medical department, Eli Lilly and Company, Indianapolis, États-Unis 
6 Statistics, Eli Lilly and Company, Indianapolis, États-Unis 
7 Gporwe, Eli Lilly and Company, Windlesham, Royaume Uni 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

CONQUER est une étude contrôlée de phase III ayant concerné la prophylaxie des patients migraineux difficiles à traiter.

Objectifs

Évaluer l’efficacité et la sécurité d’emploi de galcanézumab chez des patients atteints de migraine épisodique ou chronique et en échec de 2 à 4 catégories de traitements préventifs.

Patients et méthodes

Les patients (âgés de 18 à 75 ans) ont été randomisés pour recevoir du galcanézumab 120mg/mois (dose de charge de 240mg ; n=232) ou du placebo (n=230). Le critère principal (JMM) et les critères secondaires clés étaient la variation moyenne du nombre de jours de migraine par mois et les répondeurs à ≥50 %, ≥75 %, et 100 % pendant la période de traitement en double aveugle de 3 mois par rapport à la valeur initiale.

Résultats

Dans le groupe galcanézumab la réduction du JMM a été de 4,1 (13,4 à l’inclusion) versus 1,0 jour dans le groupe placebo (13,0 à l’inclusion). La différence était statistiquement significative versus placebo de −3,1 ; (p<0,0001 ; IC de 95 % : −3,9, −2,3) avec une taille d’effet de 0,72. Le galcanézumab était statistiquement supérieur au placebo sur tous les critères d’évaluation secondaires et le galcanézumab ne s’est pas différencié du placebo en termes de sécurité d’emploi.

Discussion

Après un développement clinique ayant permis une autorisation de mise sur le marché nord-américain et européen, l’étude CONQUER chez des patients avec une migraine difficile à traiter montre que l’ensemble des critères d’évaluation (primaire et secondaires clés) sont statistiquement significatifs versus placebo avec une taille d’effet apparaissant comme cliniquement pertinente.

Conclusion

L’étude CONQUER a confirmé que le galcanézumab était efficace et bien toléré chez les patients en échec de 2 à 4 catégories de traitements préventifs de la migraine.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Difficile à traiter, Migraine, Galcanézumab


Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 176 - N° S

P. S100 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Céphalée et épilepsie chez l’enfant : comorbidité ou lien étiopathogénique ?
  • Manel Akkari, Hedia Klaa, Alya Gharbi, Hanene Benrhouma, Thouraya Ben Younes, Ichraf Kraoua, Ilhem Ben Youssef-Turki
| Article suivant Article suivant
  • Les ataxies mixtes sporadiques tardives : une étude prospective sur 54 patients
  • Pauline Fahrer, Bonnard Camille, Odile Gebus, Thomas Wirth, Solveig Montaut, Mathieu Anheim, Christine Tranchant

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.