Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Myélite multifocale secondaire à une infection par le virus West Nile : à propos d’un cas - 08/09/20

Doi : 10.1016/j.neurol.2020.01.303 
Bissene Douma , Naija Salma, Nasr Asma, Rabiaa Douma, Ben Hlima Manel, Anis Hassine, Sana Ben Amor
 Neurologie, hôpital Universitaire Sahloul (CHU Sahloul), Sousse, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les manifestations neurologiques au cours des infections par le virus West Nile (WNV) sont rares et graves. On décrit le cas d’une myélite multifocale secondaire à une infection par WNV.

Observation

On rapporte l’observation d’un homme âgé de 59 ans, sans antécédents pathologiques notables qui a été admis au service de neurologie Sahloul pour une lourdeur des deux membres inférieurs associée à des paresthésies et des troubles vésico sphinctériens à type d’impériosité mictionnelle précédés 15jours avant d’une fièvre, asthénie et céphalées intenses. L’examen neurologique a révélé une ataxie proprioceptive, une paraparésie spastique prédominant à gauche, une hypoesthésie des deux membres inférieurs avec un niveau sensitif D6. L’IRM médullaire a montré des anomalies de signal étagées en regard de C7-D1, D4-D5, D6 et D7-D8 avec rehaussement après injection de gadolinium. L’IRM cérébrale était normale. La ponction lombaire a montré une méningite lymphocytaire. Le bilan étiologique a trouvé comme seule anomalie la présence d’IgM et d’IgG anti-WNV positives dans le sérum. Le diagnostic retenu était une myélite multifocale secondaire à une infection par WNV. Le patient a reçu un bolus de méthylprednisolone à la dose de 1g/jour pendant 5jours avec une récupération totale au bout de quatre semaines.

Discussion

L’infection par WNV est souvent asymptomatique, néanmoins elle peut se compliquer d’une atteinte neurologique notamment les méningo-encéphalites. La localisation médullaire a été décrite et c’était un tableau de myélite étendue. À nos connaissances, il s’agit du premier cas de myélite multifocale secondaire au WNV dont le diagnostic a été établi en détectant les anticorps contre le WNV dans le sérum.

Conclusion

Notre cas suggère qu’il pourrait être utile d’ajouter le dosage des anticorps anti-WNV au bilan étiologique des patients atteints de myélite multifocale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Manifestation neurologique, West nile virus, Myelite multifocale


Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 176 - N° S

P. S108 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Infection neuro-méningée au virus West Nile
  • Maissa Ben Azaiez, Fatma Larbi Ammari, Jihen Chelli, Hajer Bouguila, Younes Samia, Mohamed Habib Sfar
| Article suivant Article suivant
  • Une méningoencéphaloradiculonévrite Brucellienne : à propos d’un cas
  • Ahmed Kermad, Ali Khermache, Fahd Arbia Boudjeltia, Zakaria Bradai, Abdelhamid Reguig

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.