Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le syndrome des antiphospholipides et AVC ischémique du sujet jeune : à propos d’une série tunisienne - 08/09/20

Doi : 10.1016/j.neurol.2020.01.310 
Lamia Mbarek 1, , Khadija Sonda Moalla 2, Salma Sakka 3, Dhaker Turki 3, Mariem Dammak 4, Nouha Farhat 5, Mhiri Chokri 6
1 Neurologie, CHU Habib Bourguiba Sfax, Sfax, Tunisie 
2 Service de neurologie, hôpital universitaire Habib Bourguiba, Sfax, Tunisie 
3 Neurologie, hôpital Habib Bourguiba, Sfax, Tunisie 
4 Neurologie, CHU Habib Bourguiba, Sfax, Tunisie 
5 Neurologie, CHU Habib Bourguiba, Sfax 
6 Service de neurologie et lr12sp19, CHU Habib Bourguiba, Sfax, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Le syndrome des antiphospholipides (SAPL) constitue un état d’hypercoagulabilité acquis caractérisé par l’association de manifestations thrombotiques et/ou d’avortements répétés à la présence durable d’anticorps dirigés contre les phospholipides.

Objectifs

Nous avons essayé de dessiner un profil épidémiologique et biologique du SAPL chez les sujets âgés de moins de 50 ans présentant un AVC ischémique (AVCI) dans le sud tunisien.

Patients et méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective descriptive (janvier 2015–décembre 2018) réalisée au service de neurologie, CHU Habib Bourguiba de Sfax (Tunisie) portant sur des malades hospitalisés pour prise en charge d’un AVCI du sujet jeune. Tous les patients ont bénéficié d’un bilan étiologique exhaustif. Le diagnostic du SAPL a été retenu sur les critères clinico-biologiques de Sydney 2006.

Résultats

Parmi les 166 patients colligés, nous avons répertorié 10 cas de SAPL (6 %). L’âge moyen était de 41 ans avec un sex-ratio=1. Trois patients avaient des antécédents de thromboses veineuses profondes des membres inférieurs et deux patientes avaient des avortementsprécoces. La recherche d’anticorps antiphospholipides (aPL) retrouvait des anticorpscirculants de type lupiques (80 %), des antibêta 2GPI (60 %) et des anticardiolipines (60 %). L’enquête étiologique avait conclu à un SAPL primitif chez tous les patients.

Discussion

L’existence d’aPL soit dans un SAPL primitif ou associé à d’autres maladies, reste une étiologie redoutable d’AVCI du sujet jeune. Ces AVCI sont le plus souvent limités, intéressant, le territoire de l’artère sylvienne et ses branches, et générateurs de peu de séquelles. L’étiologie (néoplasique, infectieuse, inflammatoire ou primitif) doit être rapidement identifiée afin d’orienter la prise en charge thérapeutique.

Conclusion

Bien que la fréquence du SAPL est remarquable dans notre série, son implication directe lors des AVCI du sujet jeune, en tant que facteur de risque indépendant, reste à démonter.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Syndrome des antiphospholipides, Sujet jeune, Accident vasculaire ischémique


Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 176 - N° S

P. S110-S111 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Accident vasculaire cérébral ischémique sur diaphragme artériel
  • Ali Yahyaoui, Naima Chatou, Siham Bouchal, Faouzi Belahsen
| Article suivant Article suivant
  • Syndrome de Dide-Botcazo : à propos d’un cas
  • Abdi Kadira, Cedrick Moussavou, Houda Alloussi, Ayoub El Bakal, Najoua Mouloudi, Hamid Mohamed, Youssef Benmoh, Ahmed Bourazza

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.