Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Complications au stade aigu de l’AVC - 08/09/20

Doi : 10.1016/j.neurol.2020.01.013 
Mhiri Chokri, Moalla Khadija-Sonda, Damak Mariem
 Service de neurologie et labo de neurosciences (lr-12-sp-19), CHU Habib Bourguiba, Sfax, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La morbi-mortalité des accidents vasculaires cérébraux (AVC) dépend de l’étendu des lésions cérébrales initiales, mais aussi des complications qui en découlent. Les complications à la phase aiguë sont fréquentes (40–96 %). Elles constituent un élément de mauvais pronostic aussi bien vital (responsable de 23 à 50 % des décès en post AVC) que fonctionnel pouvant augmenter la durée et le coût de l’hospitalisation. Les complications neurologiques, comme l’œdème cérébral, la transformation hémorragique, les crises épileptiques ou la récurrence de l’AVC, sont moins fréquente et surviennent de façon plus précoce (dans les 48 à 72 premiers heures) par rapport aux complications médicales (notamment infectieuses, thromboemboliques, dépression…). Certaines peuvent être évitées ou, dans le cas échéant, une détection précoce associée à une prise en charge optimale pourraient être efficace pour réduire leurs effets néfastes à court et à long terme. Le rôle des unités neuro-vasculaires (UNV) est bien démontré dans la prévention et la prise en charge de ces complications. L’approche multidisciplinaire offerte par les UNV, y compris les services médicaux spécialisés, les soins infirmiers, les traitements spécifiques ainsi que les mesures générales, pourrait réduire la durée et le coût de l’hospitalisation et améliorer le devenir fonctionnel des patients. Ainsi, la prévention, le diagnostic précoce et la prise en charge rapide et adéquate des complications à la phase aigue de l’AVC permettraient d’améliorer le pronostic et d’optimiser les procédures thérapeutiques en particulier celles qui sont coûteuses et longues.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Accident vasculaire cérébral, Complications à la phase aïgue, Œdème cérébral


Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 176 - N° S

P. S134-S135 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Troubles cognitifs post AVC : démarche diagnostique
  • Elias Attal
| Article suivant Article suivant
  • Vision, vieillissement et cognition
  • Antoine Gbessemehlan, Catherine Helmer, Cécile Delcourt, Bébène Ndamba-Bandzouzi, Jean-François Dartigues, Pierre-Marie Preux, Maëlenn Guerchet, EPIDEMCA Group

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.