Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Quel modèle Africain pour une filière post AVC opérationnelle ? - 08/09/20

Doi : 10.1016/j.neurol.2020.01.041 
Paul Ossou-Nguiet 1, , Davelle Doungou Ngandzali 2, Amour Ngouma Youmbert 2, Ghislain Armel Mpandzou 1, Richard Bileckot 3
1 Neurologie, CHU de Brazzaville, Brazzaville, République du Congo 
2 Rééducation fonctionnelle, CHU de Brazzaville, Brazzaville, République du Congo 
3 Rééducation fonctionnelle, C.H.U de Brazzaville (CHU), Brazzaville, République du Congo 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’Afrique subit actuellement un double fardeau, celui de l’association des pathologies infectieuses et des pathologies chroniques non transmissibles, parmi lesquelles les Accidents vasculaires cérébraux (AVC) occupent de plus en plus une place importante. Contrairement à l’occident, la pathologie neurovasculaire intéresse les sujets de plus en plus jeunes, en pleine activité professionnelle. La filière post AVC représente un maillon essentiel de la prise en charge. Elle s’étend de la sortie d’un service de neurologie au retour au domicile, voire à la réinsertion socioprofessionnelle, en passant par la prise en charge multi-professionnelle en médecine physique et réadaptation (MPR). L’existence des services de MPR diffère d’un pays Africain à un autre, allant de la simple limitation des soins à la kinésithérapie à des services organisés avec lits d’hospitalisations. Cependant, l’Afrique manque non seulement des ressources humaines multi-professionnelles pour une meilleure prise en charge, mais aussi de l’absence de filières organisées, mettant ensemble des professionnels de la phase aiguë à la réinsertion socioprofessionnelle. La mise en place de filières efficaces et opérationnelles passe par différents points à savoir : premièrement l’identification et la mise en Afrique des centres de référence et de formation sur les différentes interventions de la phase post-AVC : MPR, kinésithérapie, orthophonie, neuropsychologie, ergothérapie, assistante sociale, deuxièmement l’organisation en réseau entre neurologue et tous les intervenants de la phase post AVC, troisièmement la participations des intervenants de la phase post AVC au projet de soins des patients dès la phase aigüe, pour une meilleure définition de l’itinéraire thérapeutique et enfin la place non négligeable de l’entourage du patient, qui lui apporte non seulement le soutien financier, mais aussi les soins et l’accompagnement psychologique. Une filière post AVC opérationnelle en Afrique est indispensable, en raison du fardeau social de cette affection. Elle devrait mettre ensemble des professionnels de santé et l’entourage des patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Réinsertion socio-professionnelle, MPR, Filière post AVC


Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 176 - N° S

P. S144-S145 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • AVC et fibrillation auriculaire : expérience d’un centre en Afrique subsaharienne
  • Yacouba N. Mapoure
| Article suivant Article suivant
  • Soins palliatifs en suite de soins chez les patients victimes d’AVC
  • Mofou Belo, Kokou Mensah Guinhouya, Vinyo Kodzo Kumako, Léhleng Agba, Komi Assogba, Komla Nyinèvi Anayo, Kossivi Apetse

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.