Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

SEP agressive ou hyperactive d’emblée - 08/09/20

Doi : 10.1016/j.neurol.2020.01.043 
Michella Ibrahim
 Service de neurologie, hôtel dieu de france, Université Saint-Joseph de Beyrouth, Beyrouth, Liban 

Résumé

L’un des grands défis du traitement de la sclérose en plaques (SEP) est de déterminer quels patients bénéficieront le plus de traitements plus efficaces, plus agressifs mais plus toxiques. Néanmoins, plusieurs facteurs qui identifient les patients à risque d’avoir une maladie agressive sont identifiés ; facteurs démographiques (sexe masculin, apparition après 40 ans, race noire, tabagisme), caractéristiques cliniques (poussées fréquentes, intervalles courts entre les poussées, séquelles après la poussée, forme pyramidale, cérébelleuse, sphinctérienne, cognitive, multifocale ou progressive d’emblée, aggravation rapide de l’EDSS), caractéristiques radiologiques (charge lésionnelle T2, prise de contraste, charge lésionnelle T1 hypointense, atrophie, lésions infratentorielles, lésions médullaires) et caractéristiques du liquide cérébro-spinal et des biomarqueurs sanguins. L’utilisation de ces facteurs de risque pour déterminer le handicap futur chez un patient individuel reste problématique. Les facteurs de risque sont souvent fortement corrélés et ne peuvent pas simplement être additionnés. Par conséquent, de nombreuses définitions de la SEP agressive ont été utilisées en recherche clinique, et plusieurs schémas sont couramment utilisés pour l’identifier. Cependant, les connaissances actuelles restent insuffisantes pour prédire quels patients bénéficieraient le plus d’un traitement agressif précoce. Une approche personnalisée est recommandée avec la participation du patient au processus décisionnel.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sclérose en plaques, Forme agressive, Facteurs de risque


Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 176 - N° S

P. S145 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Soins palliatifs en suite de soins chez les patients victimes d’AVC
  • Mofou Belo, Kokou Mensah Guinhouya, Vinyo Kodzo Kumako, Léhleng Agba, Komi Assogba, Komla Nyinèvi Anayo, Kossivi Apetse
| Article suivant Article suivant
  • Autres traitements non-médicamenteux de la migraine
  • Evelyne Guegan-Massardier, Colette Aguerre, Franck Henry, Guillaume Levavasseur, Marc Martin, Françoise Radat

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.