Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Téléexpertise en neurologie : revue de littérature - 08/09/20

Doi : 10.1016/j.neurol.2020.01.045 
Robin Ohannessian 1, , Elisabeth De Bustos Medeiros 2, Sandrine Deltour 3, Thierry Moulin 4
1 Télémédecine 360, tlm360, laboratoire de neurosciences intégratives et cliniques université de Franche-Comté, Paris 
2 Neurologie, centre hospitalier universitaire de Besançon, Besançon 
3 Urgences neurovasculaires, AP–HP, Paris 
4 Neurologie 2, centre hospitalier régional universitaire de Besançon, Besançon, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La téléexpertise est remboursée par l’Assurance Maladie depuis le 10 Février 2019 mais peu d’actes ont été facturés depuis cette date. En 2019, une enquête nationale avait identifié la téléexpertise comme l’acte principal réalisé en neurologie, majoritairement pour le télé-AVC, le télé-EEG et la télé-radiologie (ne répondant pas strictement à la définition de la téléexpertise). L’objectif de cette étude était de décrire les usages existants de téléexpertise neurologique.

Méthode

Une revue de littérature a été réalisée du 1er au 15 Décembre 2019 sur Pubmed et Sciencedirect entre Janvier 2000 et Novembre 2019 avec les mots-clés « téléexpertise » « neurologie » et « téléneurologie » en français, et « store-and-forward », « econsult » « teleneurology » et « neurology » en anglais. Les usages de téléradiologie, télé-AVC et télé-EEG ont été exclus.

Résultats

La faisabilité de demandes d’avis neurologiques par email a été montrée en 2001 entre le Royaume-Uni et le Bangladesh pour 12 patients, puis pour deux cohortes de 74 et 76 patients au Royaume-Uni en 2003, et aussi intégrant des enregistrements vidéos de la marche en Australie en 2005. Des pratiques internationales ont été rapportés entre l’Afrique et l’Europe pour des patients avec VIH/SIDA (134 cas entre 2016 et 2018), et par Médecins Sans Frontières en crises humanitaires. Au Canada, en Ontario, une étude sur 387 cas entre Mai 2011 et Janvier 2015 a identifié les céphalées comme premier motif (17 %), suivi de l’imagerie (11 %), des troubles de la sensibilité (11 %) et de l’épilepsie (9 %). 51 % des demandes concernaient le diagnostic et 23 % le traitement, la réponse prenait moins de 10minutes dans 88 % des cas et a réduit l’adressage au spécialiste de 50 %.

Discussion

La téléexpertise neurologique est faisable et pertinente, avec un modèle développé en Ontario applicable en France. La téléexpertise neurologique rémunérée en France devrait être encouragée en 2020.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Téléneurologie, Téléexpertise, Télémédecine


Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 176 - N° S

P. S146 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Autres traitements non-médicamenteux de la migraine
  • Evelyne Guegan-Massardier, Colette Aguerre, Franck Henry, Guillaume Levavasseur, Marc Martin, Françoise Radat
| Article suivant Article suivant
  • La Marquise de Dampierre enfin démasquée. Le premier cas clinique décrit de syndrome de Gilles de la Tourette
  • Olivier Walusinski

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.