Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Algohallucinose ou douleur du membre fantôme : à propos de 18 cas - 08/09/20

Doi : 10.1016/j.neurol.2020.01.130 
Asma Ouerdiene , Sonia Khalbous, Hanene Essoussi, Raja Friaa, Mahla Kolsi, Monia Haddad
 Centre de traitement de la douleur, hôpital La Rabta, Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’algohallucinose correspond à des douleurs ressenties dans le membre fantôme amputé. C’est une complication fréquente ressentie par 60 à 85 % des patients, pouvant être handicapante, résistante au traitement antalgique.

Objectifs

Décrire les différentes caractéristiques épidémiologiques, cliniques et thérapeutiques de l’algohallucinose à travers une série de patients suivis au centre de traitement de la douleur.

Patients et méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective descriptive sur une période de 10 ans (2009–2019), incluant des patients présentant des douleurs du membre fantôme dans les suites d’une amputation. Les données épidémiologiques, cliniques, thérapeutiques, et évolutives ont été collectées et analysées.

Résultats

Dix-huit patients ont été colligés, d’un âge moyen de 65 ans. Le délai moyen d’apparition des douleurs fantômes était de 10 mois, immédiates dans 61 % des cas. Elles étaient proximo-distales dans 72 % des cas, intermittentes dans 66 % des cas, le plus souvent à type de brûlure ou de décharge électrique (77 %). Elles avaient disparu dans 30 % des cas, et étaient résistantes à tout traitement dans 33 % des cas, avec amélioration partielle dans 37 % des cas.

Discussion

Décrite pour la première fois en 1545, l’algohallucinose est une complication fréquente de l’amputation. Les mécanismes physiopathologiques sont complexes et restent mal élucidés. Elle est décrite comme lancinante, pressante, brûlante, généralement distale et intermittente, et immédiate après l’amputation dans 75 % des cas. Elle peut disparaître, mais aussi se chroniciser devenant invalidante, résistante aux antalgiques dans 25 % des cas.

Conclusion

Les traitements actuels de l’algohallucinose restent décevants avec un impact majeur sur la qualité de vie des patients. D’autres recherches sont nécessaires afin de développer des traitements spécifiques plus efficaces.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Douleur, Amputation, Algohallucinose


Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 176 - N° S

P. S34 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Encephalite 3*3 : 3 générations, 3 tableaux, 3 diagnostics
  • I. Talaboulma, S.L. Maguenouche, R. Benalia, Y. Naila, M. Amira, S. Makri
| Article suivant Article suivant
  • Maladie cœliaque et manifestations neurologiques : à propos d’une série de 49 cas
  • Amina Chentouf, Mohand Laid Oubaich

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.