Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Maladie cœliaque et manifestations neurologiques : à propos d’une série de 49 cas - 08/09/20

Doi : 10.1016/j.neurol.2020.01.131 
Amina Chentouf 1, , Mohand Laid Oubaich 2
1 Labsis, faculté de médecine d’Oran, université Oran1, Oran, Algérie 
2 Neurologie, CHU d’Oran, faculté de médecine d’Oran, université Oran1, Oran, Algérie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La maladie cœliaque est une maladie auto-immune fréquente qui affecte l’intestin grêle d’individus génétiquement prédisposés. Cette maladie peut s’exprimer par un large éventail de manifestations neurologiques qui restent volontiers méconnues.

Objectifs

Décrire les manifestations neurologiques au cours de la maladie cœliaque chez les patients suivis au service de neurologie du CHU d’Oran.

Patients et méthodes

Il s’agit d’une étude descriptive rétrospective menée au service de neurologie du CHU d’Oran sur une période de 10 ans (2009 à 2019). Ont été inclus des patients ayant des troubles neurologiques et une maladie cœliaque confirmée biologiquement et histologiquement.

Résultats

49 cas ont été colligés. L’âge moyen était de 21,3 ans. Les troubles neurologiques les plus fréquents : l’ataxie cérébelleuse (65,3 %), polyneuropathie sensitive distale (51,1 %), l’épilepsie (38,8 %), les céphalées (30,6 %), syndrome des jambes sans repos (18,4 %), des troubles cognitifs (16,3 %) et AVC ischémique (6,1 %). Tous nos patients ont suivi un régime sans gluten strict. L’évolution fut favorable dans 56,7 % des cas chez des patients diagnostiqués précocement.

Discussion

Les troubles neurologiques au cours de la maladie cœliaque sont polymorphes mais souvent sous-diagnostiqués. Les mécanismes physiopathologiques sous-tendant les manifestations neurologiques au cours de la maladie cœliaque ne sont pas clairs. Plusieurs hypothèses ont été suggérées tels que les mécanismes nutritionnels, immunologiques, toxiques et métaboliques. L’évolution est tributaire de la précocité du diagnostic et de la prise en charge.

Conclusion

Cette étude démontre le polymorphisme de l’expression neurologique de la maladie cœliaque, et met l’accent sur l’importance de la précocité du diagnostic, seul garant d’une évolution favorable.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Régime sans gluten, Manifestations neurologiques, Maladie cœliaque


Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 176 - N° S

P. S34 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Algohallucinose ou douleur du membre fantôme : à propos de 18 cas
  • Asma Ouerdiene, Sonia Khalbous, Hanene Essoussi, Raja Friaa, Mahla Kolsi, Monia Haddad
| Article suivant Article suivant
  • Dignostic étiologique des atteintes bi-thalamiques
  • Mounia Ettayeb, Ouiam Zeryouh, Yassine Mebrouk, Soumaya Nasri, Imane Kamaoui

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.