Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Aspect radiologique inhabituel d’un cas de neuropaludisme - 08/09/20

Doi : 10.1016/j.neurol.2020.01.179 
Philippa Lavallée 1, Oussama Sahloul 1, , Marie-Cécile Henry-Feugeas 2, Romain Sonneville 3
1 Neurologie, hôpital Bichat AP–HP, Paris 
2 Radiologie, hôpital Bichat AP–HP, Paris 
3 Réanimation médicale et infectieuse, hôpital Bichat AP–HP, Paris 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le neuropaludisme, lié à la séquestration de globules rouges parasités dans les microvaisseaux, s’accompagne d’anomalies IRM dans 80 % des cas. (1, 2) Nous rapportons le cas d’une patiente avec un aspect inhabituel des lésions à l’IRM cérébrale.

Observation

Patiente de 46 ans est prise en charge pour un coma fébrile et crises d’épilepsie. L’IRM à J0 était normale. Le frottis sanguin était positif à Plasmodium Falciparum. Malgré l’introduction d’Artesunate, elle présenta un retard de réveil. L’IRM à J7 objectiva un hypersignal sur les séquences DWI/FLAIR du corps calleux et dans le territoire sylvien gauche de topographie strictement sous-corticale. La séquence SWI mit en évidence dans les sillons de la convexité, en regard des lésions lobaires, des hyposignaux serpigineux extra-axiaux suivant le trajet des branches corticales distales de la sylvienne. (Fig. 1) Après une aggravation clinico-radiologique liée à un œdème hémisphérique, les lésions parenchymateuses évoluèrent à J21 vers une cavitation de la substance blanche au sein des lésions initiales et la persistance des hyposignaux dans les sillons (Fig. 1).

Discussion

La normalité de l’IRM initiale, l’atteinte strictement sous-corticale du parenchyme est inhabituelle pour un infarctus cérébral lié à une embolie distale. L’hyposignal serpigineux en SWI le long des branches distales de la sylvienne était différent du dot signe lié à un thrombus. Cet hyposignal pourrait traduire la séquestration des globules rouges parasités dans les artères de moyen et petit calibres avec comme conséquence une atteinte cérébrale ischémique de la substance blanche.

Conclusion

Un hyposignal en SWI dans les sillons corticaux n’a jamais été rapporté dans le neuropaludisme. Il pourrait traduire la séquestration intra-artérielle des globules rouges parasités responsables d’une ischémie cérébrale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Neuropaludisme, Ischémie cérébrale, Microvasculaire


Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 176 - N° S

P. S55 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude de l’impact du diabète sur les potentiels évoqués auditifs du tronc cérébral
  • Kchaou Khouloud, Leila Triki, Haddar Asma, Zouari Hela, Sana Ben Jemea, Kammoun Ines, Masmoudi Kaouther
| Article suivant Article suivant
  • Plus de peur que de mal... un MERS syndrome ; savoir y penser
  • Abdelhakim Gourari, Vincent Lefebvre, Karim Hadjout, Conde Lancine, Hela Mrabet, Frederic Ghawche, Fatima Abdo

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.