Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’épaississement méningé : étude de 15 observations - 08/09/20

Doi : 10.1016/j.neurol.2020.01.186 
Khaoula Larabi 1, , Yousra Abbassi 2, Ouiam Zeryouh 1, Yassine Mebrouk 1
1 Neurologie, CHU Mohammed VI, Oujda, Maroc 
2 Neurologie, CHU mohamed VI oujda, Alhoceima, Maroc 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’épaississement méningé relève d’une définition radiologique. On distingue la pachyméningite et la leptoméningite. L’imagerie par résonance magnétique encéphalique est l’examen de référence dans le diagnostic positif.

Objectifs

L’objectif était de rappeler les principales étiologies des épaississements méningés, et d’illustrer les difficultés diagnostiques dans notre contexte.

Patients et méthodes

Il s’agit d’une étude descriptive rétrospective portant sur quinze patients suivis pour épaississement méningé dans le service de neurologie du CHU Mohammed VI d’Oujda, pendant la période comprise entre octobre 2014 et décembre 2019.

Résultats

L’âge moyen de nos patients était de 43,86 ans. Les maîtres symptômes révélateurs étaient une céphalée, un trouble de conscience et une atteinte multiple des nerfs crâniens. L’association à d’autres anomalies radiologiques à l’IRM encéphalique, était retrouvée chez 13 cas. La biopsie neuroméningée a été réalisée chez trois patients. Les étiologies identifiées étaient la sarcoïdose, la tuberculose neuroméningée, la méningite carcinomateuse, la méningite infectieuse bactérienne, l’hypotension intracrânienne chronique.

Discussion

L’IRM encéphalique permet d’affirmer l’origine méningée devant des présentations le plus souvent frustes et de restreindre la discussion étiologique. La confrontation au contexte (antécédents, affection en cours) et aux autres examens biologiques (notamment la PL…) reste néanmoins le plus souvent indispensable au diagnostic.

Conclusion

Les épaississements méningés sont rares, et leur diagnostic étiologique n’est pas toujours aisé. Le contrôle de l’évolutivité des images permet souvent d’éviter des errances diagnostiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Pachyméningite, Démarche étiologique, Épaississement méningé


Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 176 - N° S

P. S58 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Particularités radiologiques et étiologiques de l’encéphalomyélite aiguë disséminée chez l’adulte
  • Jawad Oumerzouk
| Article suivant Article suivant
  • Accident de désaturation médullaire : Corrélation clinico-radiologique
  • Khaoula Laabidi, M. Messelmani, Ben Sassi Raja, Kaother Mezoughi, Hedi Gharsalla, Jamel Zaouali, Ridha Mrissa

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.